Test «Kingdom Hearts III»: Un concentré XXL des univers Disney

JEUX VIDEO Attendu depuis des années par les adeptes de la saga, « Kingdom Hearts III » offre une plongée dans des univers familiers, mais l’expérience se révèle tellement étourdissante qu’on n’a toujours pas tout compris.

Jean-François Morisse

— 

« Toy Story », mais aussi « Raiponce » ou « La Reine des Neiges »... ce jeu s'adresse à tous les fans Disney !
« Toy Story », mais aussi « Raiponce » ou « La Reine des Neiges »... ce jeu s'adresse à tous les fans Disney ! — Square Enix
  • Série culte du jeu vidéo, « Kingdom Hearts » revient dans un épisode XXL, c’est-à-dire très riche, parfois complexe et néanmoins fascinant.
  • Cette plongée vertigineuse dans de nombreux univers Disney est si foisonnante qu’on n’a toujours pas tout compris…

Kingdom Hearts III fait partie de ces jeux qui ont su se faire attendre depuis Kingdom Hearts Birth by Sleep, sorti en 2010… Outre quelques compilations et remakes parus dans l’intervalle, les fans ont dû prendre leur mal en patience pour retrouver ce jeu qui mêle de façon aussi séduisante qu’improbable les mondes Disney à ceux de RPG japonais dans la veine des Final Fantasy (du même éditeur Square Enix). Kingdom Hearts III (PlayStation 4, Xbox One) possède ce charme ineffable des jeux de la série.

On pourrait de prime abord imaginer que KHIII est un jeu à destination des kids uniquement. Pas forcément. Déjà, pour saisir les subtilités de l’histoire, il vaut mieux connaître la mythologie et l’ensemble de la saga. Et ceux qui voudraient rattraper leur retard seront bien avisés de consulter les deux ouvrages volumineux consacrés à Kingdom Hearts (plus de 1.000 pages au total pour tenter de tout démêler) parus chez Third Editions. Par ailleurs, la version française propose des voix anglaises sous-titrées dans la langue de Molière…

Sora, Donald et Dingo, les trois principaux héros de cette aventure.
Sora, Donald et Dingo, les trois principaux héros de cette aventure. - Square Enix

De quoi se donner une vague idée de l’ambition et de la complexité de la trame. Là encore, les plus jeunes (mais pas que) seront sans doute largués et j’avoue, dès les premières minutes et un (très) long générique de démarrage, avoir été un peu perdu. Et pourtant…

L'univers de Pirates des Caraïbes répond aussi présent ici.
L'univers de Pirates des Caraïbes répond aussi présent ici. - Square Enix

On a beau se dire que l’expression « magie de Disney » est galvaudée, elle fonctionne parfaitement avec ce jeu qui reprend les héros et les univers de très nombreux longs-métrages Disney/Pixar. Au menu, loin d’être exhaustif : Hercule, Raiponce, Ratatouille, La Reine des neiges, Toy Story, Pirates des Caraïbes, Les Nouveaux Héros alors que Sora, le jeune protagoniste de cette aventure, arpente tous ces univers accompagnés de Donald et Dingo avant de croiser la route de Mickey, l’Oncle Picsou, Tic et Tac, etc.

Le jeu est occupé en grande partie par des combats dans lesquels le joueur incarne le jeune Sora aidé de ses amis.
Le jeu est occupé en grande partie par des combats dans lesquels le joueur incarne le jeune Sora aidé de ses amis. - Square Enix

Un casting assez fou, il faut bien le reconnaître, qui donne au jeu une grande partie de sa saveur. On explore ces mondes les uns après les autres avec une joie juvénile un rien gourmande. Qu’importent les dialogues un peu naïfs (pour ne pas dire parfois franchement niais), on se plaît à se retrouver en compagnie de ces héros de toujours.

Des scènes d’action entrecoupées de nombreuses cinématiques

Qu’importe aussi si l’action est très souvent interrompue par des cinématiques qui nuisent au rythme de l’ensemble. De même, durant les combats, les coups spéciaux s’enchaînent, parfois inspirés par les attractions de Disneyland comme les célèbres Tasses Folles. Du pur fan service.

Des super pouvoirs impressionnants inspirés par les attractions Disney.
Des super pouvoirs impressionnants inspirés par les attractions Disney. - Square Enix

On retrouve cette richesse dans le gameplay en lui-même : outre les séquences d’aventure et de combat, le titre invite le joueur à réaliser des recettes de cuisine, à voyager à bord d’un vaisseau entre deux mondes dans une espèce de shoot 'em up ou bien encore à s’essayer à pléthore de mini-jeux sur les modes des antiques Game and Watch. Cette profusion de bonus et d’à-côtés prouvent la splendeur et la générosité d’un jeu qui demande un véritable investissement de temps pour en tirer toute la quintessence.

De nombreux mini-jeux viennent enrichir l'aventure.
De nombreux mini-jeux viennent enrichir l'aventure. - Square Enix

Ok, je l’admets, après plusieurs heures plongé dans les univers Disney, je n’ai toujours pas vraiment compris le fin mot de l’histoire, ni même qui sont tous ces personnages croisés ici ou là. Si les Sans-cœurs sont les méchants de cette affaire placée sous le signe de l’amitié, faut-il vraiment comprendre autre chose ? Pas sûr…

Entre deux mondes, une petite virée en vaisseau spatiale (pas toujours passionnante).
Entre deux mondes, une petite virée en vaisseau spatiale (pas toujours passionnante). - Square Enix

Au moins le plaisir est bien là. Et l’envie de poursuivre, d’être surpris, d’en découvrir plus, de faire de nouvelles rencontres, est au cœur de l’expérience Kingdom Hearts dans laquelle chacun devrait trouver sa madeleine de Proust à la sauce Disney.

Toute l'actualité du jeu vidéo directement sur votre smartphone avec l'appli Jeux Vidéo Magazine.