Pour Bilal Hassani, «aller à l'Eurovision avec les votes du public est la meilleure réponse aux haters»

MUSIQUE Samedi, en remportant « Destination Eurovision » sur France 2, Bilal Hassani a décroché son ticket pour représenter la France en mai prochain à Tel Aviv (Israël) avec sa chanson « Roi ». « 20 Minutes » faisait partie des médias qui ont recueilli sa réaction à chaud…

Fabien Randanne

— 

Bilal Hassani face aux journalistes après sa victoire à
Bilal Hassani face aux journalistes après sa victoire à — GILLES SCARELLA FTV
  • La finale de « Destination Eurovision » 2019 était retransmise ce samedi soir en direct sur France 2.
  • Sept artistes solos et un duo étaient en lice, et c’est Bilal Hassani qui s’est imposé avec sa chanson « Roi ».
  • Bilal Hassani représentera la France à l’Eurovision en mai à Tel Aviv (Israël) avec ce morceau.

Ce sont les Français qui l’ont couronné. Samedi, c’est grâce au public que Bilal Hassani a remporté la deuxième saison de Destination Eurovision sur France 2 avec sa chanson Roi. A l’issue des votes des dix jurés internationaux, il émargeait en cinquième position sur huit candidats, avec 50 points, soit 44 de moins que Seemone qui faisait la course en tête avec sa ballade Tous les deux. En revanche, il était le premier dans le cœur des téléspectateurs, qui lui ont attribué les 150 points avec lesquels il a fini par s’imposer. Ironie de l’histoire, au classement final, il s’impose de 44 points devant Seemone.

« Qu’il y ait eu autant de votes du public français, je suis très ému et je ne réalise pas du tout… », confiait-il face à une nuée de journalistes dès la fin du direct. « C’est la meilleure réponse aux haters, à toutes les personnes qui m’ont dit que je n’avais pas une place dans l’industrie musicale française, qui m’ont dit "T’est un mec, t’as une perruque, ça va pas marcher" ou "Tu ne sais pas chanter". Le public a cru au morceau, j’ai cru en ma performance, j’ai vécu le moment à 100 %. Le public l’a ressenti comme moi je l’ai ressenti et c’est la consécration ultime pour moi », ajoute-t-il, tout à sa joie.

« Je vais pouvoir raconter ça à mes enfants et à mes petits-enfants »

L’artiste de 19 ans qui, est « hyper fan » de l’Eurovision défendra donc les chances tricolores lors de la prochaine édition en mai à Tel Aviv (Israël). Pour lui, « c’est la fierté ultime ». « Je regarde le concours tous les ans et là, je vais être dans le show ! », a-t-il du mal à réaliser. Il ajoute : « Je vais pouvoir raconter ça à mes enfants et à mes petits-enfants. »

Bilal Hassani, star de YouTube aux milliers d’abonnés, est désormais connu du grand public. « On me disait que je venais d’Internet, que là, c’était de la télé, que ça ne marcherait pas… Et les gens ont voté, j’en suis tellement content ! »

Il était annoncé comme le grand favori de Destination Eurovision, parce qu’il peut compter sur une importante communauté d’admirateurs et parce qu’il a bénéficié d’une grande couverture médiatique ces dernières semaines. Mais là où d’autres auraient sans doute pris la grosse tête, lui garde les pieds sur Terre. Il se distingue par sa fraîcheur, sa gentillesse et son humilité. Il sait aussi que les mois à venir ne sont pas de tout repos et que se reposer sur ses lauriers serait une erreur.

« On a jusqu’à mai pour beaucoup travailler »

Car à l’Eurovision, le public français ne pourra pas voter pour lui. Bilal Hassani devra convaincre les jurés et téléspectateurs internationaux. « On a jusqu’à mai pour beaucoup travailler. Aujourd’hui, c’était seulement ma deuxième télé en direct. Quand j’ai fait The Voice Kids [en 2015], c’était enregistré. J’ai très peu d’expérience sur le live et d’ici au concours, je vais m’entraîner, vivre des expériences qui vont me forger. »

Le jeune chanteur n’exclut pas, par exemple, de retravailler sa chanson. Il a jusqu’au mois de mars pour la modifier s’il le souhaite. « Je n’aime pas trop refaire la même chose plusieurs fois et je suis très fan de réorchestrations. J’aimerais bien apporter quelque chose de beaucoup plus épique parce qu’on parle à 200 millions de personnes qui regardent l’Eurovision en direct. » Plus épique ? Cela semble dans ses cordes.