«Destination Eurovision»: Doutson est la cible de menaces sur les réseaux sociaux

CYBERVIOLENCE Doutson est l’un des quatre qualifiés pour la finale de l’Eurovision 2019...

L.B.

— 

Emmanuel Moire, Les Divaz, Seemone et Doutson sont les quatre qualifiés de la deuxième demi-finale de "Destination Eurovision" 2019.
Emmanuel Moire, Les Divaz, Seemone et Doutson sont les quatre qualifiés de la deuxième demi-finale de "Destination Eurovision" 2019. — GILLES SCARELLA FTV

Bilal Hassani n’est pas le seul à être victime de cyber-violence. Doutson, l’un des quatre qualifiés pour la finale de l’Eurovision 2019, a révélé dans une interview à i24news, la chaîne d’information en continu internationale israélienne, avoir également été la cible d’insultes et de violence sur les réseaux sociaux.

« Ça a été la même chose pour moi. J’ai reçu des messages sur Facebook, sur Twitter, sur Instagram… ils essaient de t’intimider un peu et c’est vrai que j’ai eu des menaces aussi. Mais je me concentre pour l’Eurovision et je ne les écoute pas », a confié l’artiste à qui certains internautes demandent de ne pas participer « à cause de ce que fait Israël à la Palestine ».

« Moi je suis là pour prôner l’amour »

« Je leur ai dit écoutez : moi je suis là pour prôner l’amour, je ne suis pas là pour la guerre. Je ne suis pas vraiment toute la politique mais moi je suis là pour donner de l’amour. C’est ce que je leur ai répondu : arrêtez, on est là pour donner de l’amour entre les peuples, il n’y a pas de différence », a-t-il expliqué.

Doutson est doublement impliqué dans Destination Eurovision puisqu’il a collaboré au Petit Nicolas, la chanson que Silvàn Areg, qualifié la semaine passée, défendra en finale. Alors qu’il était malade, Doutson a assuré sa prestation sur Sois un bon fils accompagné d’un jeune danseur sur scène pour appuyer le message.