«Destination Eurovision»: Des opposants à la tenue de l’Eurovision en Israël sont montés sur scène en direct

TELEVISION Un groupe de personnes opposées à l’organisation de l’événement musical dans l’Etat hébreu est monté sur scène au début du direct de l’émission de France 2 ce samedi…

Fabien Randanne

— 

Le plateau de Destination Eurovision.
Le plateau de Destination Eurovision. — GILLES SCARELLA FTV

Ce samedi, après que l’Israélienne Netta Barzilai a fini de chanter sa chanson Toy avec laquelle elle a remporté l’ Eurovision en mai dernier, quatre personnes sont montées sur la scène de Destination Eurovision. Une femme a ainsi brandi une affichette sur laquelle on pouvait lire : « Non à l’Eurovision 2019 en Israël ». La séquence, qui s’est déroulée à peine dix minutes après le début du direct a été très brève à l’écran et la deuxième demi-finale du concours musical de France 2 a repris son cours normalement. Les militants ont été exclus du studio. Selon nos informations, aucune poursuite ne sera engagée à leur égard.

L’artiste qui remportera l’émission représentera la France lors de la prochaine édition de l’Eurovision qui se déroulera en mai à Tel Aviv. L’organisation du concours en Israël avait suscité des appels au boycott notamment pour signifier un soutien envers le peuple palestinien.

L'action de ce samedi serait le fait de militants de la Campagne BDS (Boycott, désinvestissement et sanctions) France, une structure pro-palestienne.

« Dialogue entre les peuples »

Dans un communiqué fourni à 20 Minutes, France Télévisions affirme que « L’Eurovision est avant tout un divertissement d’une ampleur internationale unique et ouvert à une très grande diversité artistique. La musique, qui n’a pas de frontière, en est son essence, avec pour ambition universelle le dialogue entre les peuples, l’ouverture et le vivre-ensemble. »

Le message continue ainsi : « Au-delà d’offrir à la scène musicale française une exposition hors du commun dans le monde entier, notre participation à ce show de variétés incontournable s’attache aussi à véhiculer ces valeurs humanistes. Souvenons-nous, l’an dernier, du choix du public français et d’un jury international de la chanson Mercy du duo Madame Monsieur pour représenter la France à l’Eurovision à Lisbonne. Force est de constater que ce titre, au-delà de sa qualité artistique, a eu un impact médiatique de premier plan, permettant ainsi d’éclairer la question des migrants… »