Toulouse: L'université Paul-Sabatier fait appel aux bonnes âmes pour restaurer les portraits de ses grands hommes

PATRIMOINE L’établissement a lancé une campagne de crownfunding pour remettre en état les portraits de ses hommes illustres…

Louise Iratchet

— 

Les doyens de la faculté de médecine de Toulouse.
Les doyens de la faculté de médecine de Toulouse. — Université Paul-Sabatier

Elles dorment depuis plusieurs années dans les locaux de la faculté de médecine de Purpan. Elles, ce sont les huiles sur toiles des grandes figures de l’histoire de la médecine. Mais certaines de ces œuvres se sont dégradées au fil des années. Du coup, pour les restaurer au mieux, l' université Paul-Sabatier lance une campagne de financement participatif.

Grâce à la fondation Catalyses, à sept mécènes et aux dons des particuliers, elle espère ainsi récolter près de 9.000 euros, de quoi restaurer deux tableaux. Dans un second temps, l’établissement envisage de récolter près de 17.000 euros afin de restaurer deux autres tableaux, plus abîmés.

Inscrits aux monuments historiques

Car du XVIIIe au XIXème siècle, il était d’usage, surtout chez les plus riches, que des personnalités prennent la pause pendant des heures uniquement dans le but d’avoir un portrait à accrocher dans son salon. De cette tradition, restent des portraits tels celui d’Antoine Dumay, un médecin réputé, ou encore d' Alexis Larrey, l’ancien responsable de l’école de médecine.

Les 45 portraits conservés par l’université sont inscrits au titre des monuments historiques depuis 2009. Certains tableaux sont issus d’un fonds ancien de 1776 , tandis que d’autres sont plus récents et viennent d’une collection du XIXe siècle. Souvent stocké dans de mauvaises conditions de conservation, un grand nombre d’entre eux a donc besoin d’être restauré.

Sachant que le prix moyen pour remettre un tableau à neuf est de 5.000 euros, la faculté fait donc appel aux bonnes âmes. La campagne s’achève début mars.