Booba vs Kaaris: Pourquoi le combat pourrait tomber à l’eau

FREE FIGHT Les deux rappeurs ont prévu un combat en avril à la U Arena, arbitré par Cyril Hanouna…

L.B.

— 

Kaaris et Booba (montage)
Kaaris et Booba (montage) — SIPA
  • Les rappeurs Booba et Kaaris, condamnés en octobre pour une bagarre à l’aéroport d’Orly, se promettent un combat sur Instagram.
  • Le 1er août, une bagarre générale avait impliqué Booba, Kaaris, et neuf de leurs proches en plein hall de l’aéroport d’Orly.
  • Le 9 octobre, le tribunal correctionnel de Créteil a condamné les deux rappeurs à 18 mois de prison avec sursis et 50.000 euros d’amende. Kaaris a fait appel, contrairement à Booba.

Teaser, insultes interposées sur Instagram, mise en scène de la haine… Booba et Kaaris n’en ont pas eu assez de leur rixe à Orly en août dernier et de leurs 18 mois de sursis. A croire qu’ils aiment le contact… Les deux rappeurs en redemandent et Cyril Hanouna s’est gentiment proposé d’organiser le combat fin décembre. « Ça sera à l’U Arena et il accepte toutes les règles ! Grâce au noble art, fini les bagarres ! », a tweeté le présentateur de C8​ le jour de Noël.

Les contours du combat se précisent - il devrait être organisé avant le 20 avril prochain -, mais ce match peut-il vraiment avoir lieu ? Voici quelques raisons pour lesquelles il pourrait finalement tomber à l’eau.

Le match interdit

« Je suis prêt à le prendre sur un ring en boxe thaï ou boxe anglaise en 10 rounds », a écrit Booba sur son compte Instagram, en réponse à une vidéo dans laquelle son rival lui lançait : « Tu sais où me trouver, viens me chercher. » « Je suis sûr qu’on peut remplir Bercy les doigts dans le nez », a pronostiqué Booba, qui voyait dans cette proposition un moyen d'« enterrer la hache de guerre ». Kaaris a répondu à ce défi : « Je te propose un octogone [ring de MMA, arts martiaux mixtes, un sport de combat très violent], sans arbitre, sans règles, je te brise les os ».

Pour l’heure, Cyril Hanouna s’est proposé d’arbitrer. Or, un combat de MMA (et sans arbitre) n’est pas autorisé en France. « Dès l’instant où un combat est réalisé sous l’égide d’une fédération de sport de combat, il peut avoir lieu », souligne maître David-Olivier Kaminski, l’avocat de Kaaris. Le jugement des deux rappeurs - un sursis simple - n’est pas un obstacle. Le combat tel qu’il est envisagé pour l’instant, si.

En prison avant le match

Les chances sont minces mais c’est possible (la preuve, cela s’est déjà produit en août à Orly). Imaginez, B2O croise son meilleur ennemi avant de prendre son vol pour Miami (où il habite), un coup de parfum dans le visage et c’est reparti pour un tour. Retour à la case prison - ils ont été condamnés à 18 mois de prison avec sursis​ par le tribunal correctionnel de Créteil - et pas de match pour Kaaris et Booba.

Booba blessé avant la rencontre

Le duc de Boulogne a plus d’un ennemi : La Fouine, Maître Gims, Rohff … Ce dernier a été condamné en octobre 2017 à cinq ans de prison pour avoir violemment agressé deux vendeurs de la boutique de Booba. C’est le vendeur qui a pris, en 2014. Rohff était entré accompagné de plusieurs hommes dans le magasin Ünkut et avait roué de coups le salarié, assommé un autre et saccagé la boutique. B2O pourrait bien se faire casser la figure par un autre de ses rivaux…

C’est un coup de pub

Depuis quelques jours, le match a tout l’air d’un coup de pub pour Booba, Kaaris, mais aussi pour Cyril Hanouna - toujours prêt à faire parler de lui. On s’attend à un free-fight, on va peut-être se retrouver devant une battle de rap, qui sait. On sait qui finit vainqueur… Pas vous ?