VIDEO. En 2019, Barbie fête ses 60 ans (et elle ne les fait pas)

ICONE La célèbre poupée a été présentée pour la première fois au Salon du jouet de New York, le 9 mars 1959…

20 Minutes avec AFP ; Vidéo: Ingrid Zerbib

— 

Des prototypes de têtes de Barbie, à l'atelier d'El Segundo, en Californie, où la poupée est conçue.
Des prototypes de têtes de Barbie, à l'atelier d'El Segundo, en Californie, où la poupée est conçue. — Mark RALSTON / AFP

Elle approche la soixantaine mais n’est pas près de prendre sa retraite. Barbie fêtera ses 60 ans en 2019. « C’est énorme dans une industrie du jouet où, aujourd’hui, un succès dure entre trois et cinq ans », affirme Nathan Baynard, directeur mondial du marketing pour la poupée.

Chaque année, ce jouet s’écoule à quelque 58 millions d’exemplaires dans plus de 150 pays et la marque est aussi connue que Coca Cola ou McDonald’s, expliquait-il en décembre, lors d’une visite privée du centre de design du groupe Mattel à El Segundo, en Californie. Plus d’un milliard de Barbies se sont vendues depuis sa présentation au Salon du jouet de New York, le 9 mars 1959.

Inspirée par la petite Barbara

Sa « maman » est la cofondatrice de Mattel, Ruth Handler, qui en a eu l’idée en regardant ses propres enfants. « Sa fille Barbara n’avait qu’un choix limité de jouets : des poupons. Le seul rôle dans lequel elle pouvait se projeter était celui de maman, alors que son fils s’imaginait astronaute, cow-boy ou pilote », raconte Nathan Baynard. Barbie n’est autre que le diminutif du prénom de sa fille.

Avec ses allures de pin-up, la première Barbie n’avait a priori rien d’une féministe. « Elle correspondait aux canons de beauté de son temps » et ses mensurations irréalistes, qui ont depuis lors été revues par Mattel, étaient « adaptées aux tissus disponibles à l’époque », plaide l’un de ses designers, Carlyle Nuera.

Archétype de la blonde californienne, Barbie a d’ailleurs longtemps été critiquée pour cette image de femme superficielle, qui lui collait à la peau. « En réalité, Barbie est ce que l’enfant qui joue avec veut qu’elle soit. Le problème n’est pas un bout de plastique haut de 28 cm. Le problème est dans notre culture et l’idée que nous avons de la féminité », affirme à l’AFP M. G. Lord, auteur du livre Forever Barbie.

Elle a son compte Instagram

La poupée a évolué avec le temps et a parfois été en avance sur son époque. Elle est ainsi devenue astronaute en 1965 - quatre ans avant le premier pas de l’homme sur la Lune. Sa première version à la peau noire a été commercialisée en 1968 et aujourd’hui « 55 % des poupées vendues dans le monde n’ont ni les cheveux blonds ni les yeux bleus », informe Lisa McKnight, directrice générale de la marque Barbie.

Barbie est également très connectée. Elle dispose de sa propre équipe, avec coiffeuse, maquilleuse et photographe qui la font voyager « pour de vrai » aux Etats-Unis et dans le monde entier pour des séances photos sur son compte Instagram @barbiestyle, qui compte près de deux millions d’abonnés.

Barbie aurait donc tout pour être heureuse ? La sexagénaire n’a en tout cas pas besoin d’enfants, ni de mari : Lisa McKnight l’affirme : « Son histoire est celle d’une jeune femme qui est indépendante et se consacre à différentes carrières. »