VIDEO. Nantes: Tout savoir sur le retour du spectacle son et lumière de la cathédrale

EVENEMENT Le nouveau spectacle Lucia sera proposé gratuitement dès ce jeudi, et pendant huit soirs...

Julie Urbach

— 

Le spectacle sur le parvis de la cathédrale Saint-Pierre avait attiré 150.000 personnes en 2016
Le spectacle sur le parvis de la cathédrale Saint-Pierre avait attiré 150.000 personnes en 2016 — JS Evrard/ AFP
  • La biennale son et lumière revient sur le thème «Noël slave», avec une déclinaison au Muséum d'histoire naturelle
  • La projection, de 15 minutes, sera visible gratuitement jusqu'au 28 décembre

C’est l’événement incontournable de cette fin d’année à Nantes. A partir de ce jeudi soir, le spectacle d’illuminations revient pour la troisième fois sur la cathédrale Saint-Pierre. Pendant huit soirs, les spectateurs découvriront la nouvelle édition de Lucia, toujours inspiré de l’univers des tableaux du peintre Alain Thomas. Le spectacle de 15 minutes, joué gratuitement cinq fois par soir, se présente comme une « réelle œuvre d’art animée ». Ce qu’il faut savoir avant la première.

Un thème, « Noël slave ». Après « la Nativité » et « l’Odyssée des rêves », c’est le thème « Noël Slave » qui a été retenu. « Nous allons offrir aux spectateurs un hiver haut en couleurs, des paysages de neige dans une ambiance chaleureuse », promet Wilhem Thomas, qui imagine le spectacle François-Xavier Vandanjon. « Les sujets hivernaux font partie de l’oeuvre d’Alain Thomas, avant les oiseaux. Noël slave, c’est donc une porte d’entrée sur son univers. »

De gros moyens techniques. Le spectacle a été construit sur la base d’une cinquantaine de tableaux, tous adaptés aux reliefs de la cathédrale, qui avait été scannée en 2014. Sept projecteurs ultra-puissants et quatre tours de son de la société Spectaculaires vont permettre une projection sur mesure, « comme de la dentelle ». « Nous avons introduit cette année une notion de 3D, notamment pour l’arrivée toucan », annonce Wilhem Thomas.

Nouveauté au muséum. De l’immersion, il y en aura aussi au Muséum d’histoire naturelle. Nouveauté de cette année, le site proposera lui aussi un spectacle son et lumière, sur la façade, dès 18h. « Dans le jardin, il y aura des oiseaux projetés au sol et des arbres éclairés. Des sons d’animaux, ambiance forêt amazonienne, retentiront de façon très délicate. »

Au moins 150 000 personnes attendues. Un programme attendu par de nombreux spectateurs, dont le nombre est difficile à estimer. Ce qui est sûr, c’est que les deux premières éditions en 2014 et 2016 ont attiré 50.000 puis 150.000 personnes. « On annonce des cars qui viendront spécialement de Bretagne ou de Pornic, rapportent les organisateurs. Il y a un engouement évident. »

En pratique. En raison du dispositif de sécurité (barrières, fouilles…) autour de la place Saint-Pierre, les visiteurs sont appelés à bien s’organiser. A noter : les représentations sont proposées chaque soir, gratuitement, du 20 au 28 décembre (sauf le 24) entre 19h30 et 21h30, toutes les demi-heures. Pour le Muséum, le spectacle est joué toutes les 15 minutes entre 18h et 21h30. Pour les absents, Lucia reviendra l’an prochain à Angers et dans deux ans à Nantes.