VIDEO. «Les fans contre-attaquent»: On a déniché les plus jolies pièces de l'expo «Star Wars»

EXPOSITION Après les avoir vues, « 20 Minutes » a eu envie d’emporter bien des objets de l’exposition « Les fans contre-attaquent », présentée jusqu'en mars à l’espace Lafayette-Drouot à Paris…

Caroline Vié

— 

Daniel Prada devant les vitrines des Fans contre-attaquent
Daniel Prada devant les vitrines des Fans contre-attaquent — Saga de las Galaxias
  • L’exposition « Les fans contre-attaquent » réunit 600 objets autour de la saga « Star Wars ».
  • Daniel Prada, amoureux de cet univers depuis plus de trente ans, y présente sa collection.
  • Pour la première fois, ce fan de la saga l’a mise en scène afin de la rendre spectaculaire.

Amoureux de Star Wars, cette exposition est faite pour vous ! Les Fans contre attaquent, jusqu’au 10 mars 2019 à l’ espace Lafayette-Drouot réunit 600 pièces de la collection de Daniel Prada, passionné par la saga depuis plus de trente ans.

« J’ai commencé petit avec des figurines des robots C3P0 et R2-D2 que mes parents m’ont offert quand j’avais une dizaine d’années, confie-t-il à 20 Minutes. Sa collection Star Wars a pris de l’ampleur au point de donner à l’ancien tatoueur l’envie de la partager. Et au visiteur le rêve de repartir avec certains de ses superbes objets.

Un R2-D2 maison

« Il y a des pièces que j’ai achetées et d’autres qui ont été fabriquées à ma demande par des fans ! » explique le quadragénaire espagnol, qui a mis lui-même la main à la pâte en élaborant notamment un costume de stormtrooper samouraï ou en construisant en RD-D2 robotisé avec un ami et les enfants d’une école. C’est l’une des pièces qu’on aimerait bien s'offrir d'autant que Daniel Prada assure qu’il bouge exactement comme celui des films.

Des sabres pour tous les goûts

Les padawans, apprentis Jedis, auront bien envie de s’emparer des armes de leurs héros exposées dans plusieurs vitrines. « Ma collection s’est montée petit à petit, avoue Daniel Prada. Ce n’est qu’en la voyant ici que j’en réalise vraiment l’ampleur. » Les fans nostalgiques de plaisirs vintage mourront d’envie dès l’entrée en voyant des gadgets datant du premier film de 1977, ainsi que des masques et accessoires utilisés sur le tournage de plusieurs épisodes de la saga.

Un buste du côté osbcur

Une réplique de la salle du trône de Jabba the Hutt donne également envie de partir avec Salacious Crumb, petit monstre ricaneur, sous le bras. « J’ai été bluffée par la qualité des objets et des reconstitutions proposées », nous confie Michèle, fan âgée de 71 printemps. Parmi ses favoris, un buste de Dark Vador qui donne l’impression qu’il va prendre vie et zapper le visiteur. « Il fait vraiment peur », avoue Michèle. On le voit mal dans notre salon, à nous fixer impitoyablement.

Un Rancor à adopter

Notre pièce préférée demeure un immense Rancor, créature agressive du Retour du Jedi qui mesure la bagatelle de 5,20 mètres. « Elle ne rentre pas chez moi, plaisante Daniel Prada. J’espère que l’exposition va voyager après Paris car je ne saurais vraiment pas quoi en faire. » Fans de Star Wars, vous pourrez toujours proposer de l’adopter si vous avez la place de la stocker.