VIDEO. Lyon: Malgré le contexte tendu, la Fête des lumières a fait le plein de visiteurs

BILAN La fréquentation reste stable par rapport à l'an dernier alors que la manifestation a été raccourcie...

Caroline Girardon

— 

Lyon, 9 décembre 2018
La Fête des lumières de Lyon s'est déroulée sans encombre malgré des tensions sur le plan national. ici le spectacle proposé sur la cathédrale Saint-Jean.
Lyon, 9 décembre 2018 La Fête des lumières de Lyon s'est déroulée sans encombre malgré des tensions sur le plan national. ici le spectacle proposé sur la cathédrale Saint-Jean. — Caroline Girardon
  •  1,8 million de visiteurs se sont rendus cette année à la Fête des lumières de Lyon, dont 100.000 venus de pays étrangers.
  • La fréquentation reste stable par rapport à l'an dernier malgré un contexte tendu. 

« Un succès renouvelé ». Malgré « un contexte un peu particulier », la Fête des lumières de Lyon, qui s’est achevée dimanche soir, a attiré 1,8 million de visiteurs. Dont 100.000 venus de l’étranger. Une fréquentation stable par rapport à l’an dernier même si on est loin des 3 millions de touristes que la manifestation avait l’habitude d’accueillir avant les attentats de Paris.

Un bon bilan selon le maire de Lyon, rappelant que « l’amplitude horaire a été réduite ». Cette année, 16 heures de spectacles étaient proposées sur les quatre soirs, contre 25 heures « Un pic a été observé le 8 décembre à 22h avec 430.000 personnes comptabilisées dans le périmètre de la Fête des lumières », ajoute Gérard Collomb. La partie n’était pourtant pas gagnée quelques heures plus tôt lorsque des casseurs sont venus détériorer les œuvres installées place Bellecour, en marge de la manifestation des «  Gilets Jaunes ».

« On ne s’est jamais posé la question d’annuler l’événement »

« On ne s’est jamais posé la question d’annuler l’événement, contrairement à ce qui avait été dit. En revanche, on avait envisagé de sortir la place Bellecour du périmètre », dévoile Jean-Yves Sécheresse, adjoint en charge de la sécurité. En d’autres termes, de supprimer les spectacles proposés à cet endroit. « Mais la fête a fini par reprendre ses droits. On a donc changé d’avis pour maintenir ce qui était prévu », ajoute l’élu.

 

Au final, les badauds sont venus en nombre sur les quatre jours, notamment le jeudi, réputé pour être le jour le plus « calme ». Ce soir-là, les hôtels de la ville affichaient un taux de remplissage de 91 %, soit quasiment la même chose que le samedi soir.

Le parc de la Tête d’Or plébiscité

Au palmarès des installations plébiscitées par le public, le Parc de la Tête a accueilli 230.000 visiteurs sur l’ensemble de la manifestation. 800.000 ont déambulé dans le quartier de Bellecour et presque autant de Saint-Jean à Fourvière.

Dans le détail, 80.000 personnes se sont pressées pour pénétrer dans l’hôtel de ville, 70.000 se sont rendues à l’Hôtel-Dieu et 65.000 ont patienté pour se promener dans les allées du jardin du musée des Beaux-arts. Plus excentré, l’odéon du théâtre antique de Fourvière, a été fréquenté par 50.000 visiteurs.