L'arc de Triomphe a été saccagé samedi 1er décembre lors du troisième rassemblement des «gilets jaunes» à Paris.
L'arc de Triomphe a été saccagé samedi 1er décembre lors du troisième rassemblement des «gilets jaunes» à Paris. — Thibault Camus/AP/SIPA

PATRIMOINE

«Gilets jaunes»: L’arc de Triomphe rouvre ses portes mercredi

Le 1er décembre dernier, l’arc de triomphe avait été vandalisé…

Près de douze jours après, l’arc de triomphe va rouvrir ses portes au public. « Le Centre des monuments nationaux pourra rouvrir l’arc de triomphe au public le mercredi 12 décembre dans des conditions satisfaisantes de sécurité et d’accueil, tant pour les visiteurs que pour les agents du monument », selon un communiqué envoyé ce mardi.

 

Le buste en marbre de Louis Philippe, souillé avec de la peinture, a été nettoyé. Les autres œuvres, plus fortement endommagées, font « l’objet d’une restauration et seront réintégrées dans le parcours de visite dès que possible ».

Plusieurs centaines de milliers d’euros de dégradations

La troisième grande journée de mobilisation des «gilets jaunes», le 1er décembre dernier, a donné lieu à de multiples violences, surtout à Paris, où l’Arc de Triomphe et plusieurs quartiers huppés ont été le théâtre de scènes de vandalisme.

Les dégradations subies par le monument parisien pendant la flambée de violences se sont chiffrées à plusieurs centaines de milliers d’euros, avait affirmé dimanche Philippe Bélaval, le président du Centre des monuments Nationaux, à plusieurs médias.