Osamu Tezuka, «Blame!», «Ranma 1/2»... (Re)lisez les classiques du manga pour Noël

IDEES CADEAUX De plus en plus de mangas ont le droit à des rééditions prestigieuses, une manière d'écrire son histoire avec un grand H...

Vincent Julé

— 

«La vie de Boudda» de Tezuka, «Blame!» de Nihei et «Ranma 1/2» de Takahashi... Trois classiques du manga réédités
«La vie de Boudda» de Tezuka, «Blame!» de Nihei et «Ranma 1/2» de Takahashi... Trois classiques du manga réédités — 2007 by TEZUKA PRODUCTIONS / 2013 Rumiko TAKAHASHI / SHOGAKUKAN / BLAME AND SO ON 2003 Tsutomu Nihei-Kodansha Ltd.

Livres, disques ou films ont depuis toujours le droit à des rééditions, restaurations et ressorties selon les époques et les formats. Et le 9e Art, et le manga ? Bien que son histoire soit plus récente, la bande dessinée japonaise compte déjà des classiques, qu’il s’agisse d’œuvres du patrimoine, de séries découvertes par leurs adaptations, ou de purs best-sellers de librairie. Or, les éditeurs proposent de plus en plus de rééditions soignées, augmentées, prestigieuses, au plus près de l’original, et à même d’écrire une histoire française du manga. Petite sélection des plus récentes pour Noël.

Osamu Tezuka

A l'occasion des 90 ans de sa naissance, les éditions Delcourt/Tonkam ont remis Osamu Tezuka à l’honneur cette année avec une collection prestige dédiée à la réédition de plusieurs titres emblématiques de celui que le monde surnomme - à raison - le Dieu du manga. Si, avec 50 ans de carrière, 400 volumes, 150.000 pages dessinées, l’intégralité de son oeuvre n’est pas disponible en France, les essentiels sont bien là, et il est passionnant de s’y replonger pour mieux appréhender le manga moderne.

Le nom de Tezuka évoque au grand public Astro Boy ou Le Roi Léo, devenus des dessins animés cultes, mais c’est son Œuvre gekiga, de manga pour adulte, que ces rééditions proposent de (re) découvrir avec sa pièce maîtresse La Vie de Bouddha, Barbara, L’Histoire des 3 Adolf, Ayako doté d’une fin alternative, et bientôt MW, Phénix, Demain les oiseaux, Kirihito et Princesse Saphir. La lecture des 3 Adolf, et son histoire secrète et pleine d’humanité de la grande Histoire, est plus que jamais indispensable.

L’Histoire des 3 Adolf, Ayako, La Vie de Bouddha, Barbara…, d’Osamu Tezuka (Declourt/Tonkam)

Le Gourmet solitaire

Disparu début 2017, Jiro Taniguchi était peut-être le plus français des mangaka, récompensé à Angoulême et même décoré des insignes de Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres. Pourquoi ? Parce qu’en plein boom du manga dans les années 90, et la défiance qui allait avec, il n’était pas trop honteux de le lire. Lui dont le style est plus influencé  par la BD franco-belge, sa ligne claire, son Jean Giraud, que par le manga classique. Mais Taniguchi n’en parle pas moins du Japon à longueur de pages et d’errances, de L’Homme qui marche à Quartier lointain en passant par Le Gourmet solitaire, que Casterman ressort en intégrale.

Le Gourmet solitaire, de Jiro Taniguchi (Casterman)

Blame !

Après Akira et Gunnm, un autre monument du cyberpunk a le droit à une nouvelle édition, deluxe et grand format : Blame ! Il faut dire que son auteur Tsutomu Nihei fait doublement l’actualité en France avec la nouveauté, Aposimz, la planète aux marionnettes, et une exposition lors du prochain festival d'Angoulême. Manga hors norme, Blame ! suit le cyborg Killy dans les dédales d’une méga structure de plusieurs milliers d’étages et kilomètres de haut. Il a une mission, cherche un terminal génétique, croise Sauvegardes, Silicates et de rares humains, mais le lecteur est invité, comme le héros lui-même, à se perdre dans ce monde sombre, mystérieux, métallique, organique, sale, sans fin… Le trait de Nihei réussit l’exploit de faire ressentir le bruit, la fureur, le vide.

Blame !, de Tsutomu Nihei (Glénat)

Ranma 1/2

« Ranma 1/2. Moitié soleil et moitié pluie. Ranma 1/2. Moitié lumière et moitié nuit. » Avec Dragon Ball, Les Chevaliers du Zodiaque ou Max et Compagnie, Ranma 1/2 fait partie des animés qui ont rythmé les mercredis des enfants des années 90. Et il est bien sûr, lui aussi, adapté d’un manga. Son auteure Rumiko Takahashi, reine du shônen, est également à l’origine du loufoque Lamu et de la romance Juliette, je t’aime. Si la lecture de la nouvelle édition de Ranma 1/2, revue et augmentée, fait son petit effet nostalgie, elle permet surtout de se rendre compte que les aventures du ninja qui se transforme en fille au contact de l’eau froide (et son père en panda !), sont toujours irrésistibles aujourd’hui, bien qu’un peu répétitives sur la longueur. Et vous vous souvenez du Collège fou, fou, fou ?  L'éditeur Black Box a édité l’intégrale du manga original.

Ranma 1/2, de Rumiko Takahashi (Glénat)

Sun-Ken Rock

Le marché de la réédition manga ne concerne pas que ses classiques, mais aussi ses succès, même récents. GTO, Battle Royale ou Gantz ont ainsi eu déjà plusieurs vies. C’est aussi le cas de Sun-Ken Rock, titre phare des éditions Doki Doki et meilleur moyen de découvrir le coup de crayon impressionnant du sud-coréen Boichi, qu’il ne met malheureusement pas toujours au service des meilleures histoires. L’ascension du jeune voyou Kitano n’est ainsi pas des plus originales, mais reste ultra efficace… dans sa première moitié. Boichi mène actuellement de front deux séries, Dr. Stone et Origin.

Sun-Ken Rock, de Boichi (Doki Doki)