VIDEO. «Une ambition intime»: Michèle Bernier se confie avec émotion sur le suicide de sa mère

TELEVISION Dans l’émission que lui consacre M6, diffusée ce samedi à 21h, Michèle Bernier évoque le suicide de sa mère. Une séquence émouvante que « 20 Minutes » vous propose de découvrir en exclusivité…

F.R.

— 

Karine Le Marchand et Michèle Bernier dans «Une ambition intime».
Karine Le Marchand et Michèle Bernier dans «Une ambition intime». — Benjamin DECOIN/M6

« C’est toujours un acte que personne n’a envie de comprendre (…). Je voudrais toujours penser qu’elle ne voulait pas [mettre fin à ses jours]. C’était peut-être un appel au secours et, voilà, elle n’a pas mesuré. » Dans Une Ambition intime, qui sera diffusée samedi à 21h sur M6, Michèle Bernier se confie sur le suicide de sa mère, Odile Vodelle, à l’âge de 51 ans. C’était en 1985.

A l’époque, Michèle Bernier, révélée trois ans plus tôt dans Le petit théâtre de Bouvard, allait sur ses 29 ans. « Les dernières années de sa vie, elle souffrait », raconte-t-elle, les larmes aux yeux, à Karine Le Marchand, avant d’évoquer la mauvaise passe dans laquelle se trouvaient ses parents. « Ils n’avaient plus de fric, ils n’avaient plus rien, c’était dur, tout était tellement dur. »

« Il faut aussi se laisser aller aux confidences »

« Elle en parlait [de sa détresse] et en même temps, elle ne disait pas ces mots-là », continue la comédienne. Une séquence émouvante qui fait résonner d’autant plus fort la chanson Les yeux de la Mama que Kendji Girac entonne face à Michèle Bernier au cours de la même émission. « Elle m’emportera avec elle, je lui serai toujours fidèle », chante-t-il. La comédienne et Karine Le Marchand en pleurent.

Michèle Bernier a-t-elle regretté de se livrer sur des sujets aussi personnels ? Non, assure-t-elle à 20 Minutes. « Quand on accepte de participer à ce genre d’émission, on sait qu’il va y avoir des moments de confidences. Il faut aussi se laisser aller à ça, souligne-t-elle. C’est sûr qu’après coup, on peut se dire : "J’ai parlé de ça, j’aurais peut-être dû le garder pour moi", mais en même temps, je me dis que j’ai presque trente-cinq ans de carrière, que les gens peuvent savoir certaines choses et que me dévoiler un peu, ce n’est pas mal non plus. »