VIDEO. «Le Tracas de Blaise» remporte la Pépite d'or du Salon du livre jeunesse de Montreuil

KIDS Sur la condition peu enviable de l'homme moderne, «Le Tracas de Blaise», de Raphaële Frier et Julien Martinière, remporte la récompense suprême de l'édition jeunesse au salon de Montreuil qui a ouvert ses portes ce mercredi...

Stéphane Leblanc

— 

Raphaële Frier (à g.) et le directrice du salon Sylvie Vassallo
Raphaële Frier (à g.) et le directrice du salon Sylvie Vassallo — S.LEBLANC / 20 MINUTES
  • C'est une fable toute simple, mais qui en dit long sur la condition de l'homme moderne, qui remporte la Pépite d’or du Salon du livre de Montreuil.
  • « Le Tracas de Blaise » raconte, jour après jour, la vie d’un employé de bureau qui se transforme en ours…
  • D’autres livres ont été primés par un jury de jeunes lecteurs.

Il ne faisait pas figure de favori face aux albums jeunesse signés des stars de la BD, Nine Antico (avec Nous étions dix) ou Nicolas de Crécy (avec Les amours d’un fantôme en temps de guerre). Et pourtant, c’est bien Le Tracas de Blaise d’auteurs moins connus, Raphaële Frier et Julien Martinière, qui remporte la Pépite d’or du salon de Montreuil.

Le Tracas de Blaise, pépite d'or 2018
Le Tracas de Blaise, pépite d'or 2018 - S.LEBLANC / 20 MINUTES

 

Ce prix, qui est à l’édition jeunesse ce que la Palme d’or est au cinéma, récompense un bien bel album au format carré. Il s’agit d’une fable contemporaine, à recommander aux enfants dès 6 ou 7 ans.

Alors cette histoire, quelle est-elle ?

C’est l’histoire d’un homme stressé par son travail et qui, à mesure que les jours passent, va retrouver sagesse et sérénité. Car il n’est pas à l’aise, Blaise, au début de cette histoire. On le voit s’énerver, étouffer sous la paperasse et dans un métro bondé. Et plus encore quand il se découvre un matin un souci supplémentaire : des poils velus qui lui poussent sur les pieds, puis sur tout le corps, jusqu’à le transformer… en ours ! 

Une nuit, il s’échappe de chez lui, direction la forêt. Et adieu les soucis. « Tu connais là-bas » lui demande un congénère en regardant les fumées des usines de la ville, au loin ? Et Blaise, enfin libre : « ça me rappelle quelque chose, vaguement »… 

Qui sont les auteurs, Raphaële Frier et Julien Martinière ?

Raphaële Frier est une romancière dotée d’une solide expérience en littérature jeunesse et Julien Martinière, plus jeune qu’elle, un illustrateur qui, si l’on se fie à son site internet, aime bien dessiner les ours. Ce qui tombe bien, car c’est ainsi que le héros du Tracas de Blaise va se métamorphoser. Pour échapper aux tracas, justement, et suivre un destin qu’il va désormais lui-même se tracer.

Tous les deux ont signé leur album au sein d’une petite maison d’édition artisanale, L'Atelier du poisson soluble. L’album est disponible depuis le 9 novembre 2017 au prix de 16 euros. Gageons que cette Pépite d’or va relancer sa carrière en librairie. En attendant, Raphaële Frier en proposera une lecture musicale ce samedi à 10h30 au Salon de Montreuil.

Quelles influences, quelles résonances ?

Toute histoire d’homme se transformant en animal fait immanquablement penser à La Métamorphose de Kafka ou à Truismes de Marie Darrieussecq. « Bien sûr, j’y ai pensé, avoue Raphaële Frier à 20 Minutes. Sauf que Le Tracas de Blaise est un livre pour enfant et que l’histoire mène le personnage vers un chemin heureux. » Il n’empêche, le livre fait bel et bien réfléchir à la condition humaine et à l'avenir qu'on se prépare au 21e siècle.

« C’est drôle de voir que le thème du livre correspond à celui du salon, "Nos futurs", reprend Raphaële Frier. C’est ça que Le Tracas de Blaise raconte : les choix qu’il faut faire parfois pour redonner un sens à sa vie et rendre son existence meilleure. Même si c’est douloureux, même si ça fait peur. C’est bien que les enfants aient conscience qu’il leur faudra faire des choix et les assumer, dès leur plus jeune âge. »

Quelles sont les autres pépites ?

Le rayonnement de ce petit livre merveilleusement malin risquerait d’éclipser, à tort, les autres Pépites, remises, pour la deuxième année, par un jury de jeunes lecteurs sélectionnés par le partenaire du salon, France Télévisions.

Duel au soleil de Manuel Marsol (L’Agrume), L’Enfant de poussière de Patrick K. Dewdney (Au Diable Vauvert) et Un gentil orc sauvage de Théo Grosjean (Delcourt) ont été récompensés dans leurs catégories respectives : livre illustré, roman et bande dessinée.