Album posthume d’Alain Bashung: «C’est le dernier des grands», saluent les fans

VOUS TEMOIGNEZ Après ceux de Johnny Hallyday et de Maurane, l’album posthume d’Alain Bashung « En Amont » sort ce vendredi. Un disque attendu « avec impatience » par ses fans, près de dix ans après sa mort…

Anne Demoulin

— 

Alain Bashung lors de la soirée de soutien Solidarité Sida Afrique a l'Olympia en 2007.
Alain Bashung lors de la soirée de soutien Solidarité Sida Afrique a l'Olympia en 2007. — LYDIE/ATTIAS/SIPA
  • L'album posthume d'Alain Bashung sort ce vendredi, dix ans après sa mort.
  • 20 Minutes a interrogé les fans du chanteur pour savoir si comme ceux de Johnny, ils comptent se jeter dessus dès sa sortie.  

Près de dix ans après sa mort, les fans d’Alain Bashung  ne l’ont pas oublié. Le disque posthume d’Alain Bashung, qui sort ce vendredi, est attendu par ses fans « avec impatience ». Cet album rassemble des chansons écrites entre 2005 et 2007, qui n’avaient pas été retenues par l’artiste pour son ultime œuvre, Bleu pétrole, sorti en 2008. 20 Minutes a demandé aux fans de l’artiste disparu en mars 2009 ce qu'ils pensent de la sortie de cet album.

« J’attends la sortie de cet album. C’était un vrai artiste et un poète », considère Styro. Deux titres ont déjà été dévoilés sur YouTube, Immortels et Elle me dit les mêmes mots. « La chanson Immortels, je l’ai déjà écoutée plus de 300 fois. Alain Bashung est le dernier grand », estime Dimitri. Ces nouveaux morceaux « sont un réel plaisir. Je me suis arrêté sur une aire en écoutant ces titres et l’effet fut immédiat, la voix si particulière de Bashung m’a attrapé. Ces deux titres sont du pur Bashung », salue de son côté Marc. Maer, lui, attend d’écouter l’album en entier : « On verra, pour l’instant Immortels ne m’a pas convaincue, je préfère de loin la version de Dominique A. »

« J’attends encore beaucoup d’albums posthumes de Bashung »

A l’origine de ce disque, Chloé Mons, la dernière femme et la seule ayant droit de l’artiste, a fait des heureux. « Qu’on me dise que sa veuve sorte cet album pour l’argent, je m’en fiche complètement. Ce qui compte, c’est que sortent ces magnifiques chansons. Et j’attends encore beaucoup d’albums posthumes de Bashung », confie Dimitri. Les autres titres inédits de l’artiste trouveront leur place pour des bonus sur des rééditions et des coffrets qui sortiront pour le dixième anniversaire de la mort d’Alain Bashung, en mars 2019.

« C’est qui lui, il est connu ? »

De son côté, Radek estime qu’« on ne peut s’empêcher de voir l’aspect commercial de cette sortie » à quelques semaines de Noël et avoue qu’il avait « fini par me lasser des productions hyperstylisées des derniers albums ». « Je ne vois pas d’imposture, mais au contraire un cadeau », rétorque Marc. « Le temps passe vite. Beaucoup de jeunes ne le connaissent pas », explique Chloé Mons dans les colonnes du Parisien  ce jeudi. Et elle a bien raison. « C’est qui lui, il est connu ? », se demande Tigris sous l’appel à témoignage  concernant Alain Bashung paru ce jour sur le site de 20 Minutes.

Aux manettes d’En Amont, la guitariste, réalisatrice et productrice Edith Fambuela, qui fut l’un des personnages clés de Fantaisie Militaire, l’un des albums les plus marquants de Bashung et avait notamment composé avec lui, l’un de ses plus grands succès, La Nuit, je mens. Un choix qui fait l’unanimité. « Son immense talent justifie à lui seul cette sortie posthume, bravo à Chloé Mons d’avoir fait appel à cette grande dame du rock », complimente Christoo.

De la vingtaine de morceaux inachevés, Edith Fambuela n’a conservé que onze titres. Ils existaient à l’état de maquettes, la plupart en guitare voix. Ces chansons sont signées Dominique A, Joseph d’Anvers, Daniel Darc, Raphaël, Mickael Furnon (Mickey 3D), Arman Méliès ou encore Doriand. Cet album posthume sera-t-il à la hauteur de l’attente ? « Un album de Bashung est toujours un événement, qu’il soit réussi ou pas », conclut Christoo.