Eurovision Junior 2018: Diffusion, chances de la France, votes... Notre guide pour tout savoir

MUSIQUE Alors que la France participe à la seizième édition de l’Eurovision junior en Biélorussie, « 20 Minutes » vous dit tout ce qu’il faut savoir pour suivre au mieux l’événement depuis votre salon…

Fabien Randanne

— 

Angélina, candidate de l'Eurovision Junior, entourée de ses danseurs, Léo et Albane.
Angélina, candidate de l'Eurovision Junior, entourée de ses danseurs, Léo et Albane. — Andres Putting

L’Eurovision en automne ? C’est possible, avec la version junior, réservée aux talents de 10 à 15 ans, dont la seizième édition sera retransmise sur France 2 dimanche en fin d’après-midi, en direct de Minsk (Biélorussie). Les chances tricolores seront défendues par Angélina. Pour profiter au mieux de ce rendez-vous familial, 20 Minutes vous explique les principales choses à savoir.

  • Réservez votre dimanche après-midi

Préparez le chocolat chaud et les tasses de thé. Ce dimanche, la retransmission de l’Eurovision Junior commencera à 16h sur France 2 et prendra fin juste à temps pour le début de l’apéro, vers 18h30. Stéphane Bern assurera les commentaires au côté d’Emilie Satt et Jean-Karl Lucas, alias le duo Madame Monsieur qui a représenté la France à l’Eurovision en mai dernier. Ils sauront parfaitement expliquer ce qui peut se passer dans la tête des jeunes candidats au moment où ils se présenteront sur scène.

  • Une candidate française rodée aux concours de chant

Angélina, 12 ans, est bien connue des fidèles de The Voice Kids puisqu’ elle a remporté la saison quatrième saison du télécrochet de TF1 l’an passé. A Minsk, elle défendra les chances tricolores avec sa chanson Jamais sans toi, dédiée à sa meilleure amie. Elle sera accompagnée de deux jeunes danseurs, Albane et Léo. Il y aura un chariot à glace dans le décor et l’ambiance sera très parisienne puisqu’une Tour Eiffel stylisée s’érigera dans l’écran géant en fond de scène.

« J’ai déjà eu l’expérience d’un concours de chant organisé pour les enfants, mais là c’est international, donc encore plus gros, confiait la jeune chanteuse en marge de la conférence de presse organisée à France Télévisions le mois passé. Cela me donne une petite idée de comment les choses peuvent se passer et ça m’aide à gérer le stress. »

  • Une poignée de favoris

Les premiers échos, notamment les commentaires sous la vidéo de la première répétition d’Angélina, sont plutôt favorables. Donc oui, la jeune Française a toutes ses chances de l’emporter ou, du moins, de faire un bon classement. Dans les vingt chansons en lice (pour autant de pays participants, évidemment), il y a vraiment du bon et surtout du moins bon.

Parmi les favoris figurent également les candidates de l’Albanie – qui nous met un peu mal à l’aise en chantant Barbie -, du Kazakhstan ou de l’Ukraine – qui ouvrira le show - et le candidat de l’Arménie. A noter que la représentante française sera la quinzième à s’élancer sur scène, un ordre de passage très favorable.

  • Comment voter

Comme pour l’Eurovision adulte, le résultat final est composé à 50 % des votes du public et à 50 % des votes d’un jury. Il y a cependant deux différences de taille. Il est possible de voter pour son propre pays – oui, vous lisez bien, vous pourrez voter pour la France. Pour soutenir vos chouchous, vous n’aurez pas à envoyer de SMS surtaxé mais il faudra vous connecter à Internet sur le site de l’Eurovision Junior. Dimanche vous aurez un quart d’heure pour voter pour au moins trois et jusqu’à cinq candidats. Sachez qu’une première session de votes sera ouverte dès ce vendredi : toujours sur le site de l’événement les internautes auront la possibilité de visionner des extraits des répétitions et de cliquer pour apporter leurs suffrages.

La France représentée par Angélina à l'Eurovision Junior 2018

 

Un nombre record de pays participants

Avec vingt pays en lice, l’édition 2018 de l’Eurovision Junior bat son record de participants (dix-huit pays en 2004). Le Pays de Galles et le Kazakhstan prennent part pour la première fois au concours depuis sa création en 2003 - signalons que ces pays n’ont pour le moment jamais été candidats à l’Eurovision. Trois pays font leur retour dans la compétition : Israël, l’Azerbaïdjan et la France qui s’en étaient retirés il y a respectivement un, quatre et treize ans. La France a participé une seule fois à l’Eurovision dans le passé : en 2004, Thomas Pontier s’était classé sixième.