«Entre les extrêmes et le vivre ensemble, le choix s'impose de lui-même», déclare Omar Sy

PEOPLE Ce dimanche, dans les colonnes du « JDD », Omar Sy explique pourquoi il s’exprime publiquement sur certains sujets…

F.R.

— 

Omar Sy au 20e Festival de L'Alpe Duez, en janvier 2017.
Omar Sy au 20e Festival de L'Alpe Duez, en janvier 2017. — Laurent Vu/SIPA

« Je réagis à ce qui me touche. Je suis un père qui se soucie du monde dans lequel vont vivre ses enfants. » Omar Sy explique, à l’occasion d’une interview au Journal du dimanche, pourquoi il a pris position ces derniers mois sur des sujets tels que les réfugiés rohingyas ou Adama Traoré.

« A mon humble échelle, j’essaie de faire des choses qui peuvent être inspirantes pour les jeunes, proposer des discours qui changent des trucs sombres qu’ils peuvent entendre, ajoute-t-il. Je trouve que ce monde est devenu très cynique. Ça doit être dur d’avancer là-dedans quand tu as 20 ans. Comment rêver quand on te dit que tout est foutu ou qu’il y a deux France ? Entre les extrêmes et le vivre ensemble, il me semble que le choix s’impose de lui-même. »

« Je préfère faire les choses que discourir »

Alors que Canal + diffusera mercredi à 21h un documentaire intitulé Omar Sy – C’est ta chance, retraçant son parcours de son enfance à sa carrière couronnée de succès, l’acteur dit être conscient d’avoir « la chance que d’autres [comédiens noirs] n’ont pas » : « J’arrive à jouer Knock (…) mais cela n’a pas été accepté aussi naturellement que ça. » Lors de la sortie du film de Lorraine Levy en 2017, il avait arrêté la promotion en raison d’une polémique avec Eric Zemmour.

« Je n’ai pas envie de prononcer son nom. J’ai compris comment il fonctionnait. Pas question d’entrer dans son jeu et de faire marcher son petit business », affirme Omar Sy au JDD ce dimanche, au sujet de ce même Eric Zemmour. « Je préfère faire les choses que discourir », avance l’acteur.