Lyon: Une carte culture pour les enfants afin de les inciter à aller au musée ou à la bibliothèque

JEUNESSE La ville édite 38.000 « cartes Culture Junior » et met l’accent sur les 42 écoles des zones d’éducation prioritaire...

Caroline Girardon

— 

A Lyon, la cartte culture Junior permet aux moins de 18 ans d'aller gratuitement à la bibliothèque ou dans les musées.
A Lyon, la cartte culture Junior permet aux moins de 18 ans d'aller gratuitement à la bibliothèque ou dans les musées. — C. Girardon / 20 Minutes
  • La ville de Lyon édite 38.000 cartes Culture Junior, destinée aux moins de 18 ans.
  • Elle permet d’accéder gratuitement aux musées ou à la bibliothèque.
  • Cette année, l’accent est mis sur les écoles des zones d’éducation prioritaire.
  • Les élus sont allés à la rencontre des enfants des quartiers pour leur présenter le projet.

« Une clé pour aller où vous voulez quand vous voulez. Et gratuitement ». Petite visite jeudi après-midi à la médiathèque du Bachut dans le 8ème arrondissement de Lyon. Les élus de la ville sont venus présenter aux écoliers, la « carte Culture Junior », destinée aux moins de 18 ans et éditée cette année à 38. 000 exemplaires. Un sésame qui leur ouvre les portes des bibliothèques et des musées municipaux. Mais aussi de certains établissements comme la Maison de la danse ou le Théâtre nouvelle génération.

Un premier pas vers la culture générale

« Si vous avez envie de lire une BD, c’est un premier pas. Vous pourrez la trouver à la bibliothèque. Cela participera à votre culture générale », expose Guy Corazzol, adjoint chargé de l’éducation.

Le dispositif n’est pas nouveau mais l’accent a été mis cette année sur les 8.000 enfants des écoles de la ville classées en zone d’éducation prioritaire. « On a décidé de faire un accompagnement particulier en allant à leur rencontre et en leur présentant le dispositif, ajoute l’élu. On peut proposer plein de choses mais si les gens ne le savent pas, ils ne se déplaceront pas ». Et d’ajouter : « Dans les quartiers, il n’y a pas cette approche culturelle. Ce n’est pas une question d’argent. Le frein, c’est plutôt qu’ils manquent d’information ».

« Il ne suffisait pas de distribuer les cartes… »

L’an dernier, la ville de lyon avait édité 4.500 cartes pour les élèves de CP. « Seuls 500 sont revenus régulièrement dans les bibliothèques », relève Loïc Graber, adjoint en charge de la culture. On s’est aperçu qu’il ne suffisait pas de distribuer la carte, il fallait aussi aller chercher le public, le rencontrer et l’accompagner ».

Pour cela, la ville a également mis en place cette année un système de « bons plans » proposant par exemple des visites en coulisse du théâtre des Célestins, des rencontres avec les musiciens de l’Auditorium ou des ventes de billets de dernière minute à des « tarifs très préférentiels ».