VIDEO. «Sailor Moon - The Super Live»: Quand vos mangas préférés deviennent des comédies musicales

MANGA Les comédies musicales adaptées de mangas et mises en scène en 2.5D sont un véritable phénomène au Japon...

Vincent Julé

— 

Après le manga et l'animé, découvrez la comédie musicale «Sailor Moon»
Après le manga et l'animé, découvrez la comédie musicale «Sailor Moon» — BAoko Takeuchi - PNP / Pretty Guardian Sailor Moon The Super Live Production Committee

Si Hollywood ne peut plus se passer de ses super-héros de comics, il en va de même pour le Japon et ses héros et héroïnes de mangas. Et depuis longtemps. Chaque succès de librairie se voit adapter en animés, séries, films, jeux, drama CD et même comédies musicales. C’est le cas de Sailor Moon, le manga de Naoko Takeuchi, surtout connu en France par le dessin animé diffusé dans le Club Dorothée. Au pays du soleil levant et du théâtre Kabuki, il a été porté plus d’une trentaine de fois sur scène. Le dernier spectacle, Pretty Guardian Sailor Moon - The Super Live, s’invite au Palais des Congrès de Paris pour deux représentations exceptionnelles les 3 et 4 novembre, dans le cadre des rendez-vous Japonismes 2018.

Être le plus fidèle possible

« Le Japon est particulièrement fier de ses mangas, animés et jeux vidéo, et il n’est pas rare que certaines œuvres soient adaptées sur scène en comédies musicales en 2.5D, explique Naomi Toda de l’Association des comédies musicales en 2.5D. Quelles que soient leurs formes, comédies musicales, pièces de théâtre ou spectacles utilisant la vidéo, ces productions cherchent à être le plus fidèle possible au matériau d’origine, aux personnages, aux dessins, etc. » Plus vraiment un manga ou un animé en 2D, et pas encore une série ou un film live en 3D.

Dépasser la barrière de la langue

« La priorité est de protéger l’œuvre originale, détaille TAKAHIRO, le metteur en scène de Sailor Moon - The Super Live. Il faut que les fans retrouvent avec plaisir des scènes qui leur sont familières, sans que le reste du public se sente mis de côté. C’est un juste équilibre à trouver, être à la fois référentiel et accessible. Un des objectifs est également de dépasser la barrière de la langue pour que les Français puissent apprécier le spectacle, ressentent toutes les émotions de l’héroïne, à la fois adolescente de 14 ans et princesse de la lune. Je voulais retranscrire ce paradoxe entre une fille à laquelle on peut s’identifier et son double plus fantastique. »

Une popularité croissante au Japon à l’étranger

Si ces shows font partie intégrante de la pop culture nippone, leur popularité a explosé ces dernières années, avec le succès de The Prince of Tennis, d’après l'oeuvre de Takeshi Konomi, et d’autres adaptations de mangas sportifs : Yowamushi Pedal sur le cyclisme ou Haikyū !!  sur le volley. « En 2017, plus de 170 comédies musicales ont été proposées et ont attiré plus de deux millions de spectateurs, précise Naomi Toda. Non seulement au Japon, mais également à l’étranger. »

Les acteurs de The Prince of Tennis ou Yowamushi Pedal sont déjà passés par la Japan Expo pour une présentation ou des extraits, et cette année, le festival des loisirs japonais a accueilli Touken Ranbu - The Musical, d’après le jeu vidéo éponyme. Mais avec Sailor Moon - The Super Live, la comédie musicale 2.5D touche à l’un des titres cultes du manga, et donc au cœur des fans. Si le public est au rendez-vous, on peut rêver à des spectacles 2.5D de Bleach, Kenshin, Black Butler, Death Note ou Naruto ? Oui, ils existent tous.