VIDEO. «Red Dead Redemption2»: «Une grande liberté, un autre monde... une nouvelle ère du jeu vidéo»

SORTIE La longue attente des fans est terminée, le jeu «Red Dead Redemption 2» sera enfin disponible vendredi sur PS4 et Xbox One...

Vincent Julé

— 

«Red Dead Redemption 2», une nouvelle ère du jeu vidéo ?
«Red Dead Redemption 2», une nouvelle ère du jeu vidéo ? — Rockstar Games

« Depuis un mois, je vais au Buffalo Grill et je commande un bon steak. Histoire de me mettre dans la peau du personnage principal. » Anaïs ne plaisante pas (enfin si, un peu), on est une vraie cow-girl ou on ne l’est pas, on est une fan de Red Dead ou on ne l’est pas.

Passionnée de jeux vidéo, elle attend Red Dead Redemption 2 depuis des mois, parce que cette suite devrait « incarner une nouvelle ère ». Et plus simplement : « Qui n’a jamais voulu incarner un cow-boy, comme dans le film Il était une fois dans l’Ouest ? ».

« Une grande liberté, un autre monde »

C’est en effet la proposition de ce jeu d’aventure et de western à monde ouvert. Il y a des missions, des pillages, des gunfights, mais aussi des parties de chasses, des balades à cheval. « Le jeu offre une grande liberté, continue Anaïs. C’est vraiment un autre monde. J’avais attendu GTA V, j’attends maintenant Red Dead Redemption 2. » La comparaison était inévitable, les deux jeux sortent du même studio : Rockstar Games.

« Lorsque j’ai découvert le premier épisode sur Xbox 360, j’ai pu me rendre compte de l’énorme talent du studio de développement, raconte Sébastien, suite à notre appel à témoignages. Un scénario passionnant, des personnages charismatiques et travaillés, un ton mature, un sens du détail… » Mickael renchérit : « Rockstar, ce sont les pionniers, les meilleurs. Ils effectuent un travail remarquable sur leurs jeux, avec des graphismes à faire pâlir la concurrence, des bandes originales exceptionnelles, et des moyens dignes de grosses productions hollywoodiennes. Leurs projets sont pharaoniques, prennent des risques, et demandent énormément de temps et d’investissement. C’est juste dingue. » Mais aussi problématique.

Un studio à part, une polémique bien actuelle

La sortie événement de Red Dead Redemption 2 a en effet permis de remettre un coup de projecteur sur les conditions de travail d’une industrie encore jeune, et plus particulièrement sur la culture du « crunch » qui voit les développeurs ne plus compter leurs heures. Le producteur Dan Houser avait ainsi évoqué des semaines à 100 heures, au milieu d’autres chiffres à donner le vertige : 2.000 pages de script, 1.200 acteurs, 300.000 animations… « Rockstar Games prend son temps pour sortir ses jeux vraiment finis, peaufinés aux petits oignons, contrairement à d’autres éditeurs qui balancent des jeux en version quasi alpha et bourrés de bugs », témoigne Daniel.

Sébastien a ainsi déjà investi « pas moins de 270 euros » pour Red Dead Redemption 2 : « Edition Ultime dématérialisée, Edition Spéciale en CD, Collector sans le jeu, Guide Collector… » Mickael, lui, sera « comme un enfant qui ouvre son cadeau de Noël ».