Muse veut jouer devant les pyramides d'Egypte

CONCERT Comme Jean-Michel Jarre, IAM ou Kylie Minogue...

Caroline Madjar

— 

Matt Bellamy, leader de Muse, sur la scène du festival de Leeds en 2017
Matt Bellamy, leader de Muse, sur la scène du festival de Leeds en 2017 — WENN

Muse est un groupe ambitieux. Alors qu’il s’apprête à sortir son 8e album studio (Simulation Theory, prévu pour le 9 novembre) son chanteur Matt Bellamy​ vient de révéler qu’il n’avait pas l’intention de baisser d’intensité, bien au contraire.

« J’aimerais bien jouer devant les pyramides d’Egypte. Ce serait intéressant », a-t-il avoué au Times.

Un disque politique

De ce nouvel album, Muse en a déjà sorti 5 singles, parmi lesquels Dig Down, Thought Contagion et The Dark Side. Matt Bellamy explique aussi que ce nouvel opus aura une orientation politique peut-être surprenante pour certains fans.

« Quand on allume la télé, on voit des gens se disputer en permanence, ça me rebute. Les gens en ont marre de débattre parce que ça devient désagréable. Un des discours politiques contenus dans l’album c’est le fait que se désengager de tout débat devient plus attirant que d’y participer », a-t-il annoncé.

Simulation Theory sortira dans trois versions différentes, une classique avec 11 titres, l’autre deluxe avec 5 enregistrements inédits et la dernière sous forme de coffret, avec 2 vinyles truffés de surprises.