«Mon pays, c’est l’amour»: Les chiffres démentiels de l’album posthume de Johnny Hallyday

MUSIQUE Pas encore sorti, le disque est déjà disque de platine...

L. B.

— 

Détail de la pochette de l'album posthume de Johnny Hallyday.
Détail de la pochette de l'album posthume de Johnny Hallyday. — Warner Music France

On s’y attendait mais la réalité pourrait dépasser les attentes. L’album posthume de Johnny Hallyday, Mon pays c’est l’amour, qui sort vendredi, déchaîne déjà les passions -il n’y a qu’à voir la « fan zone » créée devant les locaux de Warner à l’occasion de la conférence de presse en début de semaine. Les chiffres ne mentent pas : 800.000 albums mis en place. C’est gigantesque et historique. On a même été obligés de freiner les magasins », a annoncé lundi Thierry Chassagne, le président de Warner Music France, la maison de disque du rockeur depuis 2005.

60.000 exemplaires achetés en pré-commande

Rappelons qu’en 2015, son album De l’amour s’était vendu à plus de 300.000 exemplaires dans les six premières semaines de sa commercialisation, selon des chiffres de Purecharts. L’année précédente, Rester vivant avait atteint les 600.000 ventes. La maison de disques voit les choses en grand -500.000 de plus que le dernier opus, donc-, et elle a bien raison. Plus de 60.000 disques ont été achetés en pré-commande sur Internet et quasiment autant ont été réservés directement en magasins, rappelle Le Parisien. Avant même sa parution, ce 51e album est déjà disque de platine (100.000 exemplaires).

Prévu initialement pour une sortie au printemps, Mon pays c’est l’amour est peut-être l’album le plus attendu des fans de Johnny, dont la disparition avait suscité une grande vague d’émotion populaire à travers l’hexagone. L’engouement est à prévoir dès 0h01 sur les plateformes de streaming et dans les rues de Paris. Le public pourra découvrir les 11 titres à Saint-Lazare où Deezer a mis en place une structure circulaire qui diffusera l’album, jusqu’à dimanche prochain, grâce à 200 câbles d’écoute. Il suffira de brancher ses écouteurs ou son casque à la structure.

« On est face à des volumes extrêmement rares »

La Fnac des Champs-Elysées compte ouvrir ses portes jusqu’à 4 heures du matin pour permettre aux inconditionnels d’acheter l’album tant attendu à la première heure. Avec la sortie prévue de Mon pays c’est l’amour, l’enseigne vient de battre son record de pré-commandes (25.000) pour une sortie d’album. « On est face à des volumes extrêmement rares », insiste de son côté Jean-Luc Treutenaere, directeur des relations extérieures de Cultura. « On a pré-vendu 400 albums le soir de l’annonce de Warner » sur le dispositif de mise en vente. Pour donner une idée, il a fallu huit jours à Mylène Farmer pour réaliser une telle performance avec son album Désobéissance, sorti fin septembre. Les 800.000 exemplaires seront-ils suffisants pour satisfaire la demande ? Verdict dans les prochaines semaines.