La Fiac 2018 s'ouvre à Paris mais l'art donne aussi la banane en «off»

EXPOSITIONS Jusqu'à dimanche, l'art contemporain investit divers lieux de la capitale...

F.R. avec AFP

— 

Une œuvre exposée à la Fiac de Paris, en octobre 2018.
Une œuvre exposée à la Fiac de Paris, en octobre 2018. — GINIES/SIPA

La Fiac – ou Foire internationale d’art contemporain – s’ouvre ce jeudi au Grand Palais, à Paris​. Jusqu’à dimanche, 195 galeries de 27 pays, de l’Amérique à la Chine, au Japon et à la Corée, seront présentes à ce rendez-vous majeur dans le calendrier international du monde de l’art avec Art Basel et la FRIEZE de Londres.

L’événement va s’étendre à travers Paris avec ses stands, ses architectures éphémères... C’est ce que l’on appelle la « Fiac hors les murs ». C’est ainsi que des étoiles de mer ont envahi les places de la Concorde et Vendôme par exemple, en signe de protestation contre le réchauffement climatique. Une installation des Danois Elmgreen et Dragset.

Une Biennale de Paname gratuite

En parallèle, plusieurs événements « off » se tiendront dans la capitale et ses alentours Art Elysées, Paris internationale, Outsider Art Fair, YIA (ex-Young international Art fair), Asia Now… Ou encore la Biennale de Paname. Pendant quatre jours, 18 jeunes artistes exposeront leurs œuvres dans le 11e arrondissement.

« Si aujourd’hui le monde de l’Art semble réservé à une élite d’initiés, la volonté de la Biennale de Paname est de s’ouvrir au plus grand nombre. Dans ce souci d’accessibilité, notre exposition est entièrement gratuite », explique sur son site l’Atelier de Paname, organisateur de l’événement.