Gerard Butler n’a pas voulu aller présenter un film en Arabie saoudite

CINEMA Après avoir appris que le journaliste saoudien Jamal Khashoggi était porté disparu, l’acteur a préféré ne pas se rendre à Riyad pour la promo de «Hunter Killer»…

F.R.

— 

L'acteur Gerard Butler en février 2018.
L'acteur Gerard Butler en février 2018. — Vianney Le Caer/AP/SIPA

De l’éthique des acteurs. Gerard Butler devait présenter le film Hunter Killer, dont il tient le rôle principal, à Riyad, la capitale de l’ Arabie saoudite mais a préféré annuler son voyage au dernier moment. La raison ? La disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, qui n’a plus donné de signe de vie depuis son entrée, le 2 octobre, au consulat d’Arabie saoudite à Istanbul (Turquie). Selon certaines sources, il aurait été tué et l'affaire défraye la chronique diplomatique.

« Il n’y aurait pas pu y avoir pire timing », a déclaré Gerard Butler à CNN. L’acteur a appris la veille du jour où il aurait dû prendre son avion que Jamal Khashoggi était porté disparu. L’idée de partir ne lui semblait pas « opportune ». « Cela semblait insensible [d’assurer la promotion du film en Arabie saoudite] et c’est quelque chose dont nous ne devions pas nous mêler, alors on a pensé qu’il fallait nous tenir éloigner de tout ça. »

Pour la promo de Hunter Killer, l’étape à Riyad n’était pas anecdotique puisque l’Arabie saoudite a rouvert ses cinémas au mois d’avril. Pendant trente-cinq ans, les salles obscures étaient interdites sous la pression des groupes religieux. Le public local a donc un appétit particulier de films.