Le Neo Geo Mini est dispo: Retour sur la «Rolls Royce» des consoles de jeux

RETRO GAMING Les gamers vont enfin pouvoir s’acheter la console de leurs rêves (d’enfant des années 1990)…

Vincent Julé

— 

La Neo Geo Mini rend hommage à la mythique console des années 90, ou l'arcade à la maison
La Neo Geo Mini rend hommage à la mythique console des années 90, ou l'arcade à la maison — SNK

Après la NES et la Super Nintendo, et avant  la PlayStation en décembre et la Mega Drive en 2019, une autre console culte a le droit à sa version mini officielle depuis mercredi. Officielle, car des éditeurs tiers ont déjà profité de cet engouement rétro pour sortir des produits décevants, comme les Mega Drive d’AtGames. Mais pour ses 40 ans, SNK a décidé de faire les choses en petit et en bien pour sa console mythique, la Neo Geo.

L’équivalent d’un SMIC

Flash back. Direction les années 1990. La guerre des 16bits fait rage entre Nintendo et Sega, entre les joueurs de Super Nes et ceux de Mega Drive. Une génération entière passe ses week-ends à jouer à Street Fighter 2 et à Aladdin, ses soirées à lire Player One et Consoles +, mais la nuit, elle rêve de Neo Geo. Peu l’ont vu en vrai, encore plus rares sont ceux qui ont pu y jouer. Une vraie légende. La raison ? Son prix. En effet, la machine de SNK n’est pas surnommée la « Rolls Royce » des consoles pour rien, elle coûtait à l’époque pas moins de 3.500 francs (550€), auquel il fallait ajouter 1.000 francs (150€) par cartouche. Soit l’équivalent d’un SMIC pour juste commencer à jouer.

De la salle d’arcade au salon

Mais si la Neo Geo faisait autant rêver, c’est aussi parce qu’elle proposait de retrouver l’expérience de la salle d’arcade dans son salon. Derrière le nom de Nego Geo se cachent en fait deux systèmes, la Neo Geo MVS (Multi Video System) pour les bornes d’arcade et la Neo Geo AES (Advanced Entertainment System) pour la console salon. Et elles sont techniquement identiques, une première dans l’histoire du jeu vidéo.

Pas d’adaptation au rabais, les gosses (de riche) pouvaient retrouver les mêmes jeux, les mêmes graphismes et les mêmes sensations grâce à une gigantesque manette, un vrai stick arcade. Ce n’est pas un hasard si la Neo Geo Mini prend aujourd’hui la forme d’une mini-borne d’arcade au prix maxi de 129€. Et ? Ah, oui, il vous faudra ajouter 30€ par manette, sinon ce ne serait pas vraiment une Neo Geo.

La bagarre

Parmi les 40 jeux inclus, on retrouve beaucoup de jeux de combat 2D qui ont fait la réputation de la console : Art of Fighting, Fatal Fury, Samurai Shodown, World Heroes, Garou : Mark of the Wolves, et leur licence phare The King of Fighters sous pas moins de dix itérations. Au même titre que la saga Street Fighter, la Neo Geo a largement participé à démocratiser le versus fighting.

Si elle résiste bien à l’arrivée de la génération de consoles suivante, et du CD et de la 3D, la machine ne survivra pas aux années 2000, malgré des déclinaisons CD et portable. Mais les gamers n’arrêteront jamais d’en rêver. La preuve, la Neo Geo Mini est déjà en rupture de stock chez certains vendeurs.