Hommage à Charles Aznavour. EN DIRECT: «Il aurait voulu vivre un siècle»... Emmanuel Macron rend hommage au chanteur...

LIVE Suivez l'hommage à Charles Aznavour aux Invalides en direct...

F.F.

— 

Emmanuel Macron rend hommage à Charles Aznavour dans la cour des Invalides.
Emmanuel Macron rend hommage à Charles Aznavour dans la cour des Invalides. — AFP

L'ESENTIEL

  • Charles Aznavour est décédé dans la nuit de dimanche à lundi, à 94 ans.
  • Un hommage lui est rendu ce vendredi aux Invalides, à Paris.
  • Emmanuel Macron et le Premier ministre arménien doivent prononcer un discours en l'honneur du chanteur.

VIDEO

A LIRE AUSSI

 

Ce live est désormais terminé, merci de l'avoir suivi avec nous. 

11h35: Le chanteur sera enterré demain aux cotés de ses parents et de son fils

Après cet hommage national et public, Charles Aznavour sera enterré samedi après-midi à Montfort-l'Amaury. Il reposera dans son caveau familial, aux côtés de ses parents et de son fils Patrick, décédé à l'âge de 25 ans. Une cérémonie religieuse est prévue juste avant en la cathédrale arménienne Saint-Jean-Baptiste, dans le VIIIe arrondissement de Paris, mais l'accès sera uniquement réservé à la famille, aux proches et aux officiels.

11h17 : Les internautes émus par l'hommage national rendu à Charles Aznavour

 

11h07: Le cercueil quitte la cour des Invalides sur Emmenez-moi

 

11h01: Fin de l'éloge funèbre, le président se recueille devant le cercueil

«En France, les poètes ne meurent jamais.» 

10h43: «Charles Aznavour aurait voulu vivre un siècle»

Emmanuel Macron prononce son éloge funèbre au chanteur : «Charles Aznavour est devenu unanimement un des visages de la France. Au fil des années, cette présence, cette voix, cette intonation reconnaissable entre toutes s'est installée dans nos vies, quelle que soit notre condition, quel que soit notre âge».

«Certains héros chez nous deviennent français par le sang versé. Mais on devient aussi français par la langue parlée, la langue aimée, travaillée, ouvragée, célébrée. Aussi français que Kessel et Gary, qu'Apollinaire et Ionesco, aussi Français qu'Aznavour».

«La langue française n'est pas seulement le ciment d'une nation mais un ferment de liberté, d'espoir, lorsqu'elle ose sa plénitude c'est à dire lorsqu'elle est la langue des poètes, des écrivains, des artistes, des philosophes.»

«Ses chansons ne furent jamais ces rengaines d'un été qui nous amusent et qu'on oublie. Elles furent pour des millions de personnes, un baume, un remède, un réconfort.»

Emmanuel Macron rend hommage à Charles Aznavour dans la cour des Invalides.
Emmanuel Macron rend hommage à Charles Aznavour dans la cour des Invalides. - AFP

 

10h32 : Discours du premier ministre arménien

Le Premier ministre arménien, Nikol Pachinian, est revenu sur le destin de Charles Aznavour, rappelant que son nom a dessiné un sourire sur des millions de visages pendant près de huit décennies. « Il n’avait pas besoin de compassion, il savait sa vocation, il connaissait sa mission, a-t-il déclaré. Ses titres parlaient d’une grande victoire remportée par ce grand homme et ses parents sur leur destin. »

 

10h23: Le cercueil arrive au son d'une musique tradionnelle

Porté par dix membres de la Garde républicaine, le cercueil du chanteur entre dans la cour des Invalides au son d'une musique traditionnelle arménienne jouée au duduk.

Le cercueil de Charles Aznavour arrive dans la cour des Invalides, le 5 octobre 2018.
Le cercueil de Charles Aznavour arrive dans la cour des Invalides, le 5 octobre 2018. - CAPTURE ECRAN

 

10h20: Devant les Invalides, un silence absolu parmi les fans.

 

10h15 : La Marseillaise et Notre patrie, l’hymne arménien, résonnent

La Marseillaise a résonné dans la cour des Invalides, suivi de Mer Hayrenik (Notre patrie), l’hyùmne national arménien, tous deux interprétés par la garde républicaine.

10h08: Emmanuel Macron arrive en compagnie du Premier ministre arménien

Le président français entre dans le cour d'honneur des Invalides avec quelques minutes de retour sur le protocole, accomapgné de Nikol Pachinian, Premier ministre d'Arménie.

 

9h59 : L’émouvante lettre d’adieu de Mischa Aznavour à son père

« Tout semble irréel. Me voilà semi-orphelin. C’est étrange comme ce que l’on ne cesse de redouter prend soudain une saveur âpre lorsque cette crainte vous frappe en plein cœur », écrit Mischa Aznavour dans une lettre d’adieu publiée par Paris Match. Une lettre émouvante et lyrique : « Je ne saurais te dire adieu, mon père, adieu mon ange, mon amour. Puisque je suis fait de ta propre poussière, tu voyages en chacune de mes pensées. Tout en moi n’est qu’amour de toi. Et l’amour ne meurt jamais ».

 

9h52: Des fans très émus

Notre envoyé spéciale aux Invalides, Claire Barrois, a rencontré des fans très émus, comme Murielle venue spécialement de Bretagne : «C'est important pour moi de lui dire qu'on est là. Charles Aznavour a bercé mon enfance, et c'est mon chanteur préféré»

Lamia, elle, ne peut retenir quelques larmes : «Il a réussi à rassembler plusieurs générations parce qu'il y avait une profondeur dans ce qu'il disait. Ça s'applique à tous les temps. C'est vraiment un grand homme».

 

9h41 : Mireille Mathieu, Dany Boon, Eddy Mitchell parmi les premières personnalités

Il était à peine 9 heures, et les premières personnalités étaient déjà arrivés aux Invalides, parmi lesquelles Mireille Mathieu, Dany Boon, Enrico Macias, Eddy Mitchell, Grand Corps Malade ou encore Dany Brillant, Laurent Gerra, les acteurs Antoine Duléry et Pascal Elbé, le footballeur Youri Djorkaeff.

 

9h35 : Plus de 2.000 personnes attendues, dont 500 anonymes

Dès 8 heures du matin, le public pouvait se présenter à l'entrée des Invalides, mais seuls les 500 premiers pourront assister à l'hommage national rendu à Charles Aznavour. Pour les autres, un écran géant leur permettra de suivre la cérémonie en direct.

 

9h30 : Hommage national à Charles Aznavour aux Invalides à partir de 10h

Bienvenue dans ce live pour suivre l'hommage rendu ce vendredi matin à Charles Aznavour, aux Invalides, à Paris.