VIDEO. Mort de Charles Aznavour: Une autopsie du corps sera pratiquée mardi

DECES « Le caractère suspect du décès peut être écarté, mais les circonstances de la mort ne sont pas connues avec précision », a expliqué le procureur de Tarascon…

20 Minutes avec AFP

— 

Charles Aznavour lors d'un concert à Tours, en novembre 2011.
Charles Aznavour lors d'un concert à Tours, en novembre 2011. — SOUVANT GUILLAUME/SIPA

Après le décès de Charles Aznavour, survenu dans la nuit de dimanche 30 septembre à lundi 1er octobre à son domicile de Mouriès (Bouches-du-Rhône), une autopsie du corps sera pratiquée, mardi 2 octobre à Nîmes pour déterminer les causes exactes de son décès, a annoncé Patrick Desjardin, le procureur de Tarascon.

« Le caractère suspect du décès peut être écarté, mais les circonstances de la mort ne sont pas connues avec précision, une autopsie sera pratiquée mardi à 10h30 au centre hospitalier de Nîmes », a déclaré Patrick Desjardin aux journalistes massés devant le domicile du chanteur.

« Son nom est gravé dans l’éternité, et sa mémoire est toujours vivante ! »

« C’est avec une profonde tristesse que la famille Aznavour informe du décès de Charles Aznavour. Son nom est gravé dans l’éternité, et sa mémoire est toujours vivante ! », a annoncé sa famille sur son compte Facebook, lundi 1er octobre.

Le chanteur franco-arménien s’est éteint, à l’âge de à 94 ans, à son domicile dans le sud-est de la France. La mort de l’artiste a suscité une vague de tristesse chez ses admirateurs de toutes générations.

Des représentations annulées

Inépuisable, le chanteur aux plus de 70 ans de carrière​ avait repris la scène en septembre avec deux concerts au Japon et s’apprêtait à repartir en tournée cet automne avec plusieurs dates en France.

Ces derniers mois pourtant, l’inusable avait dû annuler quelques représentations. D’abord en avril à Saint-Pétersbourg, victime d’un tour de reins. Puis en mai, en raison d’une fracture de l’humérus gauche, après une chute.