TEST. «Assassin's Creed Odyssey»: Divine surprise et claque mythologique

JEUX VIDEO Avec «Assassin's Creed Odyssey», Ubisoft insuffle un nouveau souffle à sa saga fétiche avec une aventure épique qui fera date.

Jean-François Morisse
— 
Un système de combat repensé pour des affrontements renouvelés. Lancer le diaporama
Un système de combat repensé pour des affrontements renouvelés. — Ubisoft
  • Le millésime 2018 d'"Assassin's Creed" embarque les joueurs pour la Grèce Antique.
  • Ubisoft apporte de nombreuses nouveautés à ce qui constitue sans doute un des meilleurs épisodes de la série.

Assassin's Creed Odyssey (sur PS4, XBox One, PC) plonge d’emblée le joueur dans le grand bain de la mythologie grecque. Direction la mythique bataille des Thermopyles aux côtés d’un des deux rois de Spartes, Léonidas, et de ses compagnons. Difficile de ne pas songer au film 300 de Zack Snyder.

L’ambition d’Ubisoft est claire : connecter d’emblée les joueurs à une période historique précise avec une évocation forte d’une séquence de cinéma connue.

Certains décors et panoramas valent clairement le coup d'oeil.
Certains décors et panoramas valent clairement le coup d'oeil. - Ubisoft

Nous sommes en 431 avant Jésus-Christ, le siècle de Périclès. Une période clé dans l’histoire de la Grèce antique où se déroule cette nouvelle aventure de la célèbre série.

Le jeu propose des séquences maritimes pour des abordages sauvages.
Le jeu propose des séquences maritimes pour des abordages sauvages. - Ubisoft

Odyssey se démarque de ses prédécesseurs en proposant une aventure qui flirte avec le fantastique, tout en étant très riche de références mythologiques : le héros ou l’héroïne (on choisit en début de partie) que vous incarnez possède certains pouvoirs quasi magiques et je l’avoue : j’ai adoré ces combats épiques contre des créatures de légende. De quoi réviser ses classiques… arme au poing.

Outre la mythologie le jeu apporte une touche de fantastique dans les
Outre la mythologie le jeu apporte une touche de fantastique dans les - Ubisoft

Comme toujours, le jeu distille de nombreuses informations sur l’époque. Saviez-vous que le mot "panique" vient du nom du dieu Pan qui pouvait, croyait-on, vous faire perdre la tête ? Les anecdotes de ce type ne manquent pas. Et c’est toujours ça de gagné quand il faut argumenter : "non chérie, je ne joue pas aux jeux vidéo, je me cultive". Malgré la tonalité très mature, la violence très présente (et parfois un peu exacerbée), le jeu peut se targuer, comme toujours, de posséder un (petit) vernis culturel.

A vous de choisir : épargnez ces villageois malades de la peste ou prendre le risque qu'ils contaminent la communauté ?
A vous de choisir : épargnez ces villageois malades de la peste ou prendre le risque qu'ils contaminent la communauté ? - Ubisoft

Mais Odyssey évolue dans sa dimension jeu de rôle (RPG), bien plus approfondie que dans Origins qui, l’an dernier, avait lancé la tendance. Cette fois, le jeu livre plusieurs dizaines d’heures de dialogues au milieu desquels il faudra parfois faire des choix. Sauverez-vous cette famille contaminée par la peste ou les laisserez-vous se faire exécuter pour éviter la contagion de toute une région ? Des dilemmes qui introduisent tout un système de conséquences.

Ainsi, la série propose une dizaine de fins (variations) différentes, une première. L’histoire devient celle que vous écrivez dans un monde ouvert gigantesque qui assure plusieurs dizaines d’heures de jeu. Et plus encore s’il vous prend l’idée de relire L’Iliade ou L’Odyssée en cours de partie.

Optimisez l'équipement de votre personnage en cours de partie comme dans un RPG classique.
Optimisez l'équipement de votre personnage en cours de partie comme dans un RPG classique. - Ubisoft

Last but not least, Odyssey propose aussi de nouvelles séquences de jeu. Outre les scènes en bateau déjà vues dans Assassin's Creed IV Black Flag (l’un des tout meilleurs épisodes de la série avec AC2), ce nouvel opus invite à prendre part à des batailles rangées spectaculaires. Plus audacieux encore, le système de combat a été lui aussi repensé pour ouvrir un système différent, plus riche et plus complexe, mais moins précis que celui d’un jeu comme L'Ombre de la Guerre par exemple. Reste qu’une fois encore, le jeu tente, non sans mérite, de se renouveler. Et il y parvient.

L’Odyssée de la fin d’année

On aurait pu imaginer que cet opus ne serait qu’une extension d’Origins, alors qu’il comble de nombreuses lacunes présentes dans ce dernier. Sans être parfait (on recense curieusement encore de nombreux bugs – une autre marque de fabrique de la série ?), Odyssey fascine à la fois par son histoire, son univers et ses séquences d’action mémorables. Le jeu ose proposer une expérience différente, plus riche, plus complète et pour tout dire bien plus passionnante que beaucoup d’autres épisodes.

Retrouvez les meilleurs jeux vidéo de Noël dans Jeux Vidéo Magazine (en librairie ou ligne)