Banana(zi)? Quand un canular invente des origines nazies aux Minions

FAKE OFF Les Minions auraient été inspirés par des enfants cobayes étudiés par les Nazis, selon une rumeur virale...

Alexis Orsini
— 
Les Minions.
Les Minions. — Universal Pictures International France
  • Les Minions, les créatures jaunes et férues de bananes mondialement connues, trouveraient leur origine dans des expérimentations nazies, selon une rumeur à succès.
  • Celle-ci s'appuie notamment sur une photo d'archive pour montrer leur ressemblance physique avec ces tristes « ancêtres ».
  • Il s'agit en fait d'un canular vieux de plusieurs années lancé par un jeune Chilien pour montrer la crédulité des internautes...

Difficile de soupçonner un lien entre les Nazis et les Minions, les petites créatures jaunes déclinées à l’infini sur tous les produits dérivés imaginables depuis leur première apparition dans le film Moi, moche et méchant en 2010.

Et pourtant, selon un post Facebook en vogue, les origines de ces créatures mondialement connues seraient plus que troubles : « Saviez-vous que « Minions » (de l’allemand minion qui signifie sbire) était le nom donné aux enfants juifs adoptés par les scientifiques nazis pour leurs expériences. Ils passaient une grande partie de leur vie à souffrir, et comme ils ne parlaient pas allemand, leurs mots étaient des sons qui faisaient beaucoup rire les Allemands. »

« C’est quand même fou de voir que Pixar a [repris] ces personnages, avec Gru, qui est un[A]méricain à l’accent allemand, et qui utilise les « [M]inions » pour accomplir ces plans machiavéliques » conclut le texte, photo d’archive des « cobayes » à l’appui, en créditant à tort Pixar pour la série de films réalisée par Illumination Entertainment.

L’intox a beau avoir été signalée par de multiples médias dès sa première apparition, il y a trois ans, elle n’en continue pas moins de circuler aujourd’hui – aidée notamment par la « ressemblance » entre les créatures aux lunettes de protection et leurs prétendus « ancêtres ».

Le post Facebook qui relaye, trois ans après sa parution initiale, le canular sur les Minions et les nazis.
Le post Facebook qui relaye, trois ans après sa parution initiale, le canular sur les Minions et les nazis. - capture d'écran

FAKE OFF

Le 19 juillet 2015, un jeune Chilien nommé Luciano Gonzalez publie sur sa page Facebook la photo d’archive en question et le texte « explicatif », qui débute par l’accroche : « Le saviez-vous ? » Son canular devient d’emblée viral, avec plus de de 37.000 partages en seulement quelques jours.

L’objectif est donc accompli pour son auteur, qui voulait ainsi tester la « puissance » des réseaux sociaux, comme il l’a ensuite expliqué. L’idée de cette blague lui est venue après avoir constaté la ruée vers de nombreux Chiliens dans des stations essence après la diffusion d’une (fausse) rumeur partie de WhatsApp sur une prétendue pénurie de carburant.

Au vu de l’ampleur prise par son propre canular, Luciano Gonzalez finira par modifier son post Facebook pour indiquer : « Cette information est FAUSSE ». Et par préciser aux internautes dans la foulée : « Le saviez-vous ? En général, plus de 90 % des personnes qui lisent une phrase débutant par « Le saviez-vous » ou « saviez-vous que » la considèrent comme vraie. »

L'équipage d'un sous-marin britannique, entre 1907 et 1920.
L'équipage d'un sous-marin britannique, entre 1907 et 1920. - The National Museum of the Royal Navy

Le détournement d'un équipage de sous-marin britannique

Quant à la photo en noir et blanc utilisée pour son canular, une recherche inversée permet d’en trouver trace sur deux sites spécialisés dans l'exploration sous-marine affirmant qu’elle a été prise en 1908. Selon leurs explications, il s’agit en fait d’un équipage britannique équipé d’une sorte de scaphandre censé leur permettre de survivre en cas de naufrage du sous-marin (un problème récurrent sur les premiers appareils).

Contacté par 20 Minutes, le Musée national de la Royal Navy, crédité comme la source de ces différents clichés, nous confirme l’authenticité de la photo : « [L’image détournée dans le canular] fait partie de nos vastes archives sur les sous-marins. Elles montrent l’équipage d’un sous-marin C7 de la Première Guerre mondiale, revêtu d’un mécanisme […] Halls-Rees […], l’un des premiers dispositifs visant à sauver des vies. »

Le musée se montre toutefois plus prudent sur la date exacte du document : « Le C7 a été commandé en 1907 et abandonné en 1920, ce qui donne un cadre temporel à la photo. […] 1908 est loin d’être [une date] déraisonnable. » Ces précisions prouvent en tout cas – s’il en était besoin – que le document n’entretient aucun lien potentiel avec l’Allemagne nazie ou avec les années 1940.

Une photo détournée avant 2015

Si Luciano Gonzalez n’a pas donné suite à nos sollicitations pour expliquer comment il a décidé de mêler Minions et Nazis, il n’est pas le premier à avoir établi un lien improbable entre les deux.

On trouve notamment, sur YouTube, une vidéo de 2014 sur le sujet. La photo prise sur le sous-marin, elle, avait déjà connu un certain succès en 2013, lorsqu’un internaute la présentait ironiquement comme un extrait d’une version « réelle » d’un film sur les Minions datant des années 1920.

Quant à l’apparence physique atypique des créatures férues de bananes, elle trouve simplement son origine dans plusieurs personnages fictifs de petite taille restés célèbres au cinéma : les Jawas de Star Wars et les Oompa-Loompas de Charlie et la Chocolaterie