«Nicky Larson»: «La bande annonce présente un film de Lacheau, pas une adaptation du manga»

CINEMA Steve Naumann, rédacteur en chef du magazine dédié aux mangas « AnimeLand » analyse pour « 20 Minutes » la bande-annonce du film de Philippe Lacheau « Nicky Larson et le parfum de Cupidon » dévoilée mardi soir…

Propos recueillis par Fabien Randanne

— 

Philippe Lacheau et Elodie Fontan dans «Nicky Larson et Le parfum de Cupidon».
Philippe Lacheau et Elodie Fontan dans «Nicky Larson et Le parfum de Cupidon». — Capture d'écran Sony Pictures France

« Nicky Larson ne craint personne », chantait Jean-Paul Césari dans le générique du dessin animé qui a marqué toute la génération Club Dorothée. Les réactions très mitigées à la bande-annonce du film Nicky Larson et le parfum de Cupidon mise en ligne mardi soir ne devraient donc pas l’effrayer. Sur YouTube, ce mercredi à 15h40, elle avait été visionnée 120.000 fois, avec seulement 989 pouces vers le haut contre 2.600 pouces vers le bas, synonymes d’avis négatifs.

« Elle a été accueillie très violemment par ceux qui ne croyaient pas au projet dès le début, mais aussi tièdement par ceux qui y croyaient », explique Steve Naumann, le rédacteur en chef d’AnimeLand, magazine dédié à l’animation japonaise et aux mangas. Pour 20 Minutes, il analyse ce premier aperçu de l’adaptation d’un manga culte par Philippe Lacheau.

A en juger par cette bande-annonce, l’adaptation réalisée par Philippe Lacheau vous semble-t-elle fidèle à l’esprit de « Nicky Larson » ?

Le sentiment est mitigé. On s’attendait à une réelle adaptation de Nicky Larson et la bande-annonce nous présente un film de Philippe Lacheau avec son humour bien reconnaissable. Il faut avouer que quand l’acteur [c’est lui qui incarne Nicky Larson] et réalisateur a annoncé une adaptation de la version française de City Hunter [titre original du manga], on pouvait logiquement s’attendre à des dialogues proches de ce qu’on connaît avec des « boulettes », des « Larson Larson, mon garçon » ou encore des restaurants végétariens [traduction française, édulcorée, des « Love Hotel » où Nicky aimerait emmener ses conquêtes]. Ici, rien de tout ça, on a juste un Nicky et une Laura qui apparemment sont dans une aventure avec beaucoup d’actions et des blagues potaches. Il n’y a même pas la massue de Laura, qui aurait pourtant été une référence évidente. Même les revues pornos que cachent Nicky sont finalement peu nombreuses par rapport à ce qu’on pouvait attendre. Les fans auront noté juste un clin d’œil au générique français, comme quoi Nicky « ne craint personne ».

Les acteurs vous semblent-ils cadrer avec les personnages du manga ?

La qualité principale de Nicky Larson est Nicky lui-même. Et les premières images ne détonnent pas forcément. Ce qui fait le personnage, c’est sa double personnalité, et ici on ne voit ni un Nicky sérieux et imbattable - ce qu’il fait avec une arme à la main ou en combat semble plutôt convenu -, ni un Nicky idiot et obsédé - le visage de Lacheau est un peu statique. En revanche, Laura [jouée par Elodie Fontan], elle, colle très bien au personnage d’origine. Et Mammouth aussi d’après les quelques images où il apparaît.
Ce qui est dommage, c’est que l’un des personnages importants de la série n’est pas là : le Méchant. Enfin, il y en avait toujours un différent d’un épisode à l’autre, mais il était doublé par Maurice Sarfati et ça donnait un ton à la VF.

Une réplique comme « En avant Guingamp ! » vous semble-t-elle pertinente ?

Il me semble que la bande-annonce s’adresse surtout aux fans de la bande à Fifi, la preuve en est qu’on y voit beaucoup Tarek Boudali et Julien Arruti et donc le « En avant Guingamp » fonctionne auprès d’eux. C’est tout simple, mais cette réplique ne fonctionne pas sur une majorité de fans d’anime. Sauf s’ils sont de Guingamp !

La dimension sexiste/obsédé des femmes qui colle au personnage de Nicky Larson vous semble-t-elle bien rendue ?

En fait, la bande-annonce est tiède. On comprend qu’on peut rire, mais il manque tous les éléments qui font Nicky Larson. Attention, la série n’est aucunement sexiste, bien au contraire. Elle appuyait justement sur les dérives des hommes qui se croient tout permis. Nicky est obsédé et n’arrive jamais à ses fins, il se laisse avoir par toutes ses partenaires féminines. Nicky est tout sauf misogyne puisqu’il n’aide que les femmes et n’aime pas les hommes.

Ce que l’on voit de la mise en scène vous semble-t-il faire justice à l’aspect manga ?

Lacheau a bien compris qu’il doit faire un film à la Lacheau et non un film manga. Et il n’y a aucun indice qui permet de voir un clin d’œil au manga dans la bande-annonce. Je pense qu’il n’y en aura pas dans le film. Les présences de Dorothée ou du chanteur du générique prouvent que le réalisateur souhaite faire un film en hommage à ses souvenirs d’enfance et non à l’œuvre de Tsukasa Hôjô.