Exposition: Le Louvre-Lens présente l'amour dans tous ses états

CULTURE L’exposition Amour, qui se tient au Louvre-Lens jusqu’au 21 janvier, retrace une histoire des manières d’aimer à travers les siècles, et c’est parfois chaud…

Gilles Durand

— 

L'exposition «Amour», au musée du Louvre-Lens, du 26 septembre au 21 janvier.
L'exposition «Amour», au musée du Louvre-Lens, du 26 septembre au 21 janvier. — G. Durand / 20 Minutes

L’amour sous toutes ses formes, même les plus sexuelles. Le Louvre-Lens inaugure, ce mercredi, une nouvelle exposition baptisée Amour*, qui relate toutes les manières d’aimer à travers les siècles.

Adoration, passion, galanterie, romantisme ou encore libertinage dévoilent leurs atouts à travers 250 œuvres qui vont d’extraits de films à des objets précieux du Moyen Âge, en passant par des sculptures de Rodin, Claudel et Niki de Saint Phalle.

La poésie arabo-andalouse invente la passion

« On y découvre la femme funeste qui fait le malheur des hommes, la figure de la femme fornicatrice et insatiable et l’idée de culpabilité originelle qui justifie la violence qui leur est faite », raconte la philosophe Olivia Gazalé, qui a participé à l’élaboration de cette exposition avec les deux commissaires, Zeev Gourarier et Dominique de Font-Réaulx.

Cupidon en bonne place dans l'exposition «Amour» du musée du Louvre-Lens.
Cupidon en bonne place dans l'exposition «Amour» du musée du Louvre-Lens. - G. Durand / 20 Minutes

Entre la séductrice dangereuse et la mère vertueuse, l’exposition explique comment la femme est sortie de cet enfermement. « C’est en passant par les tribus bédouines, puis par la poésie arabo-andalouse que la relation amoureuse s’est frayé une troisième voie, celle de la passion », explique Zeev Gourarier.

Les plaisirs du libertinage, plongés dans la pénombre d’une salle d’exposition, répondent à la liberté sexuelle contemporaine. Le Louvre-Lens n’hésite pas à montrer les dessous des sentiments. Amour, quand tu nous tiens !

* Jusqu’au 21 janvier.