Toulouse: Elles ouvrent L'Ouï-Lire, la première librairie spécialisée en Langues des signes pour tous

CULTURE Une librairie dédiée à la culture sourde, mais aussi à la littérature jeunesse, vient d’ouvrir ses portes à Toulouse. Elle vise tous les publics et est une première en France…

Beatrice Colin

— 

Delphine et Nathalie, atteintes de surdité, viennent d'ouvrir à Toulouse la première librairie spécialisée jeunesse et Langue des signes.
Delphine et Nathalie, atteintes de surdité, viennent d'ouvrir à Toulouse la première librairie spécialisée jeunesse et Langue des signes. — B. Colin / 20 Minutes
  • La librairie L’Ouï-Lire, spécialisée en Langue des signes et littérature jeunesse, vient d’ouvrir ses portes à Toulouse.
  • Créé par deux sourdes, c’est la première librairie consacrée au monde de la surdité à ouvrir ses portes en France.
  • Les clients sont accueillis en Langue des signes et en français.

De l’extérieur, rien ne distingue vraiment L'Ouï-Lire des librairies voisines qui jalonnent la rue Gambetta, à Toulouse. Mais en poussant la porte de cette toute nouvelle enseigne l’accueil sera certainement différent.

C’est en Langue des signes (LSF) que Delphine et Nathalie ne manqueront pas de vous saluer. « Les clients rentrent et constatent que nous sommes sourdes. L’idée est que chacun fasse un pas, parfois les gens sortent une feuille. Nous sommes toutes les deux à l’aise et nous n’avons jamais eu de problème de communication jusqu’à présent », explique Nathalie, bibliothécaire de formation.

Langue des signes et jeunesse

Depuis longtemps, les deux amies nourrissaient le projet d’ouvrir une librairie. A force d’échanger lors de leurs rencontres au sein de leur club lecture, elles se sont dit qu’un lieu dédié avait toute sa place dans la Ville rose. Toulouse est en effet considérée par certains comme la capitale de la culture sourde.

« Nous avions remarqué que les personnes sourdes sont souvent très isolées, elles cherchent des informations seules mais c’est souvent difficile de s’y retrouver. Nous voulions réunir toutes ces informations en un seul lieu. Mais nous ne pouvions pas non plus nous contenter uniquement de livres sur la Langue des signes, nous avons donc orienté la librairie aussi vers la littérature jeunesse », indique Delphine.

Depuis la fin du mois d’août, les rayons se remplissent. Il y a les références d’édition que les enfants dévorent, mais aussi des livres sur la dyslexie, sur les recherches scientifiques ou encore des bouquins équipés d’un QR Code qui permet de lire des vidéos en Langue des signes.

Ateliers en Langue des signes

Autant d’ouvrages qui permettent d’expliquer ce qu’est la surdité, un handicap invisible et souvent méconnu. Un moyen de décloisonner le monde du silence et celui des entendants et de les faire communiquer.

« La différence avec les autres librairies c’est l’accessibilité aux personnes sourdes, qui, lorsqu’elles commandent par exemple sur Internet n’ont pas de conseils. Mais nous recevons tous les publics, ceux qui veulent découvrir la Langue des Signes pourront participer aux lectures de contes signées et lues en même temps, mais aussi aux ateliers créatifs et aux dédicaces », poursuit Delphine qui, avec Nathalie, a suivi des cours à l’Institut national de formation de la librairie.

D’ici peu, elles veulent lancer un site de vente en ligne accessible en Langue des signes grâce à des vidéos signées.