NTM dévoile un nouveau titre avec Fianso, et prépare un nouvel album pour 2019

RAP Le duo mythique n’avait plus rien enregistré depuis vingt ans…

C.W. avec AFP

— 

Les rappeurs Kool Shen et JoeyStarr.
Les rappeurs Kool Shen et JoeyStarr. — SADAKA EDMOND/SIPA

Voilà deux nouvelles qui vont éclairer notre journée. JoeyStarr et Kool Shen qui ont reformé cette année NTM pour une série de concerts, ont sorti jeudi soir à minuit un single avec le rappeur Fianso et travaillent à un nouvel album pour 2019, a annoncé leur attaché de presse. Ils n’avaient plus rien enregistré depuis vingt ans, et voilà que le duo mythique du hip-hop français s’apprête à présenter de nouvelles chansons.

En attendant, NTM a dévoilé Sur le drapeau, enregistré et interprété avec Fianso, disponible sur toutes les plateformes de streaming. Le titre figurera sur 93 Empire, le nouveau projet musical de Sofiane, qui sortira le 5 octobre prochain.

 

Un concert événement à la Fête de l’Huma

Kool Shen et JoeyStarr vont donner vendredi soir à la Fête de l’Huma le dernier concert de leur mini-tournée des trente ans commencée en mars à Paris-Bercy. Comme l’a révélé la Fête de l’Huma, Fianso sera de la partie.

JoeyStarr et Kool Shen, qui s’étaient déjà retrouvés une première fois en 2008 pour célébrer les vingt ans de leur groupe le temps d’une tournée, ont porté ces dernières années plusieurs projets individuels, musicaux mais pas seulement.

Agé de 50 ans, JoeyStarr (Didier Morville) a sorti cinq albums solos depuis le début des années 2000. Il s’est également essayé avec succès au métier de comédien, avec une vingtaine de films à son actif, dont Polisse de Maïwenn. A 52 ans, Kool Shen (Bruno Lopes) a lui aussi à son actif cinq albums solo depuis 2004. Et s’est aussi pris au jeu du 7e art, avec une prestation remarquée dans le film Abus de faiblesse de Catherine Breillat.

>> A lire aussi : Renaud, Lauryn Hill, NTM... Ces artistes qui misent tout sur le come-back

>> A lire aussi : VIDEO. Pourquoi NTM, 20 ans après, c'est toujours «d'la bombe, baby!»