TEST. Que vaut «Blackout», le mode battle royale du prochain «Call of Duty Black Ops 4»?

JEUX VIDEO A un mois de la sortie de « Call of Duty Black Ops 4 », « 20 Minutes » a pu tester en avant première son nouveau mode battle royale, intitulé « Blackout ».

Jean-François Morisse

— 

Une aire de jeu très vaste qui change des cartes ramassées de Call of Duty.
Une aire de jeu très vaste qui change des cartes ramassées de Call of Duty. — Activision
  • Avant sa sortie le 12 octobre prochain, le nouveau « Call of Duty » dévoile son nouveau mode battle royale
  • Une semaine d’accès anticipé a permis de tester une option largement influencée par le jeu gratuit « Fortnite ».
  • La très belle jouabilité deCoD fera-t-elle la différence face au phénomène « Fortnite » ?

En avant-première du prochain opus de la série des Call of Duty, Black Ops 4, qui sortira le 12 octobre prochain sur PS4, Xbox One et PC, 20 Minutes a pu tester son mode battle royale durant quelques jours, par le biais d’une nouvelle version « bêta » du jeu.

Baptisé Blackout, ce nouveau mode dans lequel jusqu’à 88 joueurs peuvent s’affronter, seuls, en duos ou en quatuors (par équipes de quatre), ressemble à s’y méprendre à ce qu’on trouve dans… le jeu phénomène Fortnite.

Un mode Battle Royale à découvrir en solo, en duo ou en équipe de quatre joueurs.
Un mode Battle Royale à découvrir en solo, en duo ou en équipe de quatre joueurs. - Activision

L’inspiration de Blackout est claire. Le début même des affrontements où l’on est amené à se parachuter sur une grande carte de jeu ressemble étonnement au début d’une partie de Fortnite. Les millions de joueurs du titre d’Epic Games ne seront pas dépaysés s’ils jettent un œil du côté de ce Call of Duty-là. Largué en territoire ennemi sans équipement, le joueur doit alors rapidement trouver armes, armures et divers objets (grenades, soins…) grâce auxquels il peut espérer augmenter son espérance de vie. La mécanique de jeu est identique à celle de Fortnite, mais c’est le principe d’une battle royale.

Un début de partie qui rappelle furieusement Fortnite.
Un début de partie qui rappelle furieusement Fortnite. - Activision

Petit ajout du côté de Blackout : la possibilité d’emprunter des véhicules comme un quad, un camion ou même un hélicoptère (alors que Fortnite ne propose, pour le moment, qu’un petit véhicule de golf). Le véhicule volant, très pratique dans le mode quator, permet de mener des raids aériens particulièrement meurtriers. Il est parfois utile de prendre de la distance ou de l’altitude mais aussi de se déplacer vite car, à l’instar de Fornite (encore), la zone de jeu se réduit progressivement au fil du temps.

Un oeil sur le compteur en haut à droite qui indique le nombre de survivants.
Un oeil sur le compteur en haut à droite qui indique le nombre de survivants. - Activision

Mais le véritable intérêt du jeu concerne le gameplay. Dans le domaine des jeux de tir, celui de Call of Duty est rôdé (et apprécié) depuis de nombreuses années. La prise en main est instantanée et les contrôles toujours précis. Les habitués retrouvent immédiatement leurs marques pour se déplacer, viser, tirer… même si le rythme des parties change. Les cartes multijoueurs de CoD sont généralement petites, ramassées, pour favoriser des affrontements nerveux.

Le fusil de sniper reste un incontournable du genre...
Le fusil de sniper reste un incontournable du genre... - Activision

Dans Blackout, on passe beaucoup de temps à se déplacer, seul, à se cacher à l’affût du moindre bruit et pour, tout dire, à attendre, alors que le compteur, en haut à droite de l’écran, indique de façon décroissante le nombre de survivants… La mort est ici définitive. Pas question de réapparaître dans la partie en cours.

Ce mode de jeu propose donc une façon complètement différente de jouer à Call of Duty. Une formule inspirée de Fortnite, certes, mais qui fonctionne clairement. Les premiers échos, suite à ces parties « tests », sont très positifs et n’ont pas manqué de booster l'action en bourse de l’éditeur Activision Blizzard.

L’effet Call of Duty fera-t-il la différence ?

La force de la marque et cette jouabilité remarquable suffiront-elles à faire la différence auprès des joueurs ? « Fortnite garde pour lui l’avantage d’être gratuit, quand Call of Duty, sera vendu plus de 60 euros », estime le rédacteur en chef de Jeux Vidéo Magazine. Un argument de poids, même si chez Epic Games, on doit guetter avec une pointe d’inquiétude l’arrivée du mastodonte Call of Duty.

Car entre Fortnite, PUBG, Call of Duty Black Ops 4, Battlefield 5, H1Z1, Fear the Wolves… il risque d’y avoir prochaînement des morts. Battle royale, un univers impitoyable.

Retrouvez toute l'actualité des jeux vidéo avec Jeux Vidéo Magazine.