PHOTOS. Lyon: Une expo pour découvrir toutes les folles inventions de Léonard de Vinci

DECOUVERTE La Sucrière abritera à partir de jeudi 13 septembre « la plus grande exposition jamais consacrée » aux inventions du génie italien…

Caroline Girardon

— 

L'exposition "Da Vinci les inventions d'un génie" sera présentée du 13 septembre au 13 janvier à Lyon. Lancer le diaporama
L'exposition "Da Vinci les inventions d'un génie" sera présentée du 13 septembre au 13 janvier à Lyon. — C. Girardon / 20 Minutes
  • La Sucrière de Lyon abritera à partir de jeudi 13 septembre l’exposition « Da Vinci, les iventions d’un génie ».
  • 200 objets sont présentés, pour la plupart méconnus du public.

Léonard de Vinci ? Un peintre de renom. Un génie aussi. « Un expérimentateur perpétuel ». Un cerveau bouillonnant qui s’intéressait aussi bien à l’anatomie qu’aux sciences, à l’astronomie et aux mathématiques. C’est ce que l’on découvre à travers l'exposition qui sera présentée dès jeudi 13 septembre à la Sucrière de Lyon.

Deux cents objets tout aussi ingénieux les uns que les autres (que les visiteurs pourront manipuler) ont été reconstitués à partir des codex, petits carnets que l’inventeur gardait en permanence dans ses poches et sur lesquels il dessinait des plans ou annotait des observations ou écrivait des formules mathématiques.

Quatre années de travail

Quatre années de travail ont été nécessaires pour donner vie à ces pièces inédites. « On a extrait une centaine de croquis parmi les milliers auxquels on a eu accès, raconte Jean-Christophe Hubert, commissaire de l’exposition. On a essayé de les comprendre, on a effectué des recherches et ensuite on a réalisé ces machines ». Comme l’aile volante, l’odomètre mesurant les distances parcourues, le bateau à aubes, la machine à filer le textile ou le pont pivotant.

Un sacré génie. Mais pourtant, Léonard de Vinci n’a jamais rien inventé. Ni l’avion. Ni la voiture. Ni le vélo.

Un visionnaire incroyable

« Cette exposition est faite pour le remettre à sa juste place en toute humilité. Un mythe s’est créé autour de lui. C’est un véritable ingénieur. Le vélo, le parachute… Il avait déjà imaginé tout cela 500 ans avant les autres », constate Jean-Christophe Hubert, épaté par « la profondeur et l’entendue de ses travaux ». Et d’ajouter : « C’était un visionnaire incroyable, il a imaginé le monde avant tout le monde. Il l’a préfiguré. Mais au final, il n’a rien inventé car ses carnets ont été éparpillés et se sont perdus après sa mort. Les inventeurs sont repartis de zéro ».

L’exposition qui sera présentée à Lyon jusqu’au 13 janvier, partira ensuite à Barcelone, Singapour et Hong-Kong.