Sony a supprimé la vidéo d'un pianiste postée sur Facebook.
Sony a supprimé la vidéo d'un pianiste postée sur Facebook. — CLOSON/ISOPIX/SIPA

MUSIQUE

Sony censure la vidéo d'un pianiste interprétant du Jean-Sébastien Bach

Le pianiste avait posté sa vidéo sur Facebook, avant que le réseau social ne la supprime…

Facebook ne rigole pas avec les droits d’auteur. Après avoir posté une vidéo où il interprète une œuvre de Jean-Sébastien Bach, James Rhodes, un pianiste, a vu son post supprimé par le réseau de Mark Zuckerberg, rapporte le site boingboing.net. La raison invoquée ? « Quarante-sept secondes de votre vidéo appartiennent à Sony Music Entertainment », justifie la plateforme. Le hic ? Bach étant décédé en 1750, son œuvre appartient depuis de nombreuses années déjà au domaine public.

« Vous ne possédez RIEN »

Sur Twitter, le pianiste n’a pas hésité à interpeller directement Sony pour lui faire part de son mécontentement. « Hey Sony, apparemment vous "possédez" 47 secondes de ma performance de Bach. Il est mort il y a 300 ans. Et j’ai fait cet enregistrement dans mon salon. Arrêtez d’être des trous du cul. Vous ne possédez RIEN ».

Comme le précise le site du Huffington Post, le filtre du réseau social a probablement confondu l’interprétation de Bach par James Rhodes avec celle d’un artiste sous contrat sous Sony, d’où l’accusation de ne pas posséder les droits d’auteur de cette œuvre.

L’histoire intervient quelques jours avant le vote au Parlement européen mercredi prochain, d’une réforme visant à mieux rémunérer les créateurs de contenus face aux géants d’Internet. Elle pourrait également instaurer l’obligation d’un système de filtrage obligatoire des vidéos mises en ligne pour faire valoir les droits d’auteur.