Le jeu «Behind Every Great One» fait vivre l'angoisse de la charge mentale

SEXISME Un jeu vidéo gratuit espagnol place le joueur dans la peau d’une femme au foyer…

A.D.

— 

Dans «Behind Every Great One», Victorine est une femme au foyer.
Dans «Behind Every Great One», Victorine est une femme au foyer. — Deconstructeam

Un jeu vidéo qui pointe les inégalités hommes-femmes et la fameuse question de la charge mentale. Le jeu gratuit Behind Every Great One, en référence à la sentence « Derrière chaque grand homme il y a une femme » développé par le studio espagnol Deconstructeam, met en scène un couple hétérosexuel. D’un côté, Victorine, femme au foyer, de l’autre, Gabriel, artiste peintre.

Elle s’occupe du foyer, il critique

Le joueur incarne Victorine, qui passe sa journée à faire ce dont elle a envie, selon Gabriel, à trimer dans le foyer du matin au soir, en réalité. Chaque jour, Victorine assure toutes les tâches ménagères, au dîner, Gabriel critique son travail quotidien : « Tiens, je n’ai pas trouvé mon T-shirt avec un palmier imprimé dessus, tu pourrais le repasser demain ? » ou « On mange froid ce soir, tu n’avais pas envie de cuisiner ? ». Ce qui a le don de stresser Victorine. Gabriel évoque aussi régulièrement ses besoins sexuels et son propre stress, sans jamais demander comment Victorine se sent.

Progressivement, la détresse de Victorine grandit exponentiellement avec le surmenage domestique. Une angoisse qu’elle ne peut pas exprimer, personne ne lui demande ce qu’elle ressent. Un drame qui correspond à une réalité, les femmes passent en moyenne 2,5 fois plus de temps sur les tâches ménagères que les hommes.

 

Mots-clés :