«La vérité, c'est que c'est terrifiant»... Ariana Grande se confie sur l'attentat de Manchester

MUSIQUE Dans une interview mise en ligne vendredi, Ariana Grande a parlé de la difficulté « de ne pas céder à la peur »…

F.R.

— 

Ariana Grande lors du concert «One Love Manchester», le 4 juin 2017. Ce soir-là, plusieurs artistes ont rendu hommage aux victimes de l'attentat de Manchester survenu le 22 mai 2017.
Ariana Grande lors du concert «One Love Manchester», le 4 juin 2017. Ce soir-là, plusieurs artistes ont rendu hommage aux victimes de l'attentat de Manchester survenu le 22 mai 2017. — Dave Hogan for One Love Manchester / One Love Manchester / AFP

Le 22 mai 2017, 22 personnes mourraient dans l’attaque terroriste qui a visé la Manchester Arena à l’issue d’un concert d’ Ariana Grande. La chanteuse, qui a révélé récemment souffrir depuis de stress post-traumatique, a évoqué dans une interview accordée à Beats 1 Radio, cette soirée tragique et le traumatisme qu’elle a gardé en elle.

« Vous essayez de ne pas céder à la peur parce que justement, être là, c’est tout le sujet – poursuivre ma tournée, c’était pour montrer l’exemple à mes fans, qui étaient suffisamment courageux pour se rendre à ces fichus concerts », a-t-elle déclaré dans l’entretien dont la vidéo a été mise en ligne vendredi et au cours duquel elle apparaît très émue. « Vous voulez ne pas avoir peur, parce que c’est ce que [les terroristes] attendent. Si vous leur donnez ça, alors ils auront gagné… mais la vérité, c’est que c’est foutrement effrayant, c’est terrifiant. Cela devient effrayant d’aller où que ce soit, on regarde les endroits différemment », ajoute-t-elle, ainsi que le relaye Pink News.

« Je voulais donner aux gens un hug musical »

Ariana Grande a aussi expliqué que Get Well Soon (« Rétablis-toi vite »), l’une de ses nouvelles chansons, est liée à cela. « Elle parle du fait d’être là les uns pour les autres, de s’entraider pour traverser cette période terrifiante et angoissante. (…) Je voulais faire une chanson pour que les gens se sentent bien et moins seuls. Cela n’a pas seulement à voir avec [l’attentat], cela parle aussi des démons intérieurs, de l’anxiété et des drames plus intimes. »

« Si tu as besoin de quelqu’un pour t’extraire de la bulle, je serai là pour t’éteindre, je serai là. Où es-tu ? Es-tu chez toi ? Appelle-moi tout de suite. Je serai là », chante la star américaine dans le refrain. « Je voulais donner aux gens un hug [une accolade] musicale. (…) Je sais que les paroles peuvent sembler niaises quand je parle de faire un câlin et tout ça, mais c’est ce que je pense. »