VIDEO. 60 ans de Madonna : « Madonna m’a aidé à me libérer et à garder la tête haute »

VOUS TEMOIGNEZ Malgré les polémiques et les flops, la madone continue de fasciner ses fans, comme en témoignent les internautes de 20 Minutes...

Nils Wilcke

— 

Madonna fête ses 60 ans ce jeudi 16 août. Après quarante ans de carrière, l'affection des fans reste intacte.
Madonna fête ses 60 ans ce jeudi 16 août. Après quarante ans de carrière, l'affection des fans reste intacte. — SIPA
  • Madonna, qui fête ses 60 ans ce jeudi 16 août, a connu des difficultés ces dernières années.
  • En dépit des polémiques, la popularité de la reine de la pop semble rester très forte chez ses fans.
  • Ils témoignent de leur attachement à celle qui les accompagne parfois depuis plusieurs décennies à l'occasion de son anniversaire.

« C’est l’une des dernières stars de la pop à avoir marqué tant de générations », avance Alexis, qui est fan de Madonna. La reine de la pop, qui célèbre ce jeudi 16 août ses 60 ans au Maroc et s’affiche sans complexe sur Instagram et dans les médias, peut toujours compter sur le soutien de ses fans. Oh, on doit bien noter quelques flops commerciaux et des polémiques qui ont émaillé ses concerts. Elle serait dix sept fois moins populaire que Taylor Swift et quinze fois moins qu’Adèle auprès de la jeune génération, selon une étude. Il n’empêche et notre appel à témoignages le prouve, que même si l’étoile de la madone semble avoir pâli, l’affection de ses fans reste entière.

Tout passe, mais on ne s’en lasse pas

« Elle n’est plus dans le coup », selon Nathalie, pour qui la popstar reste tout de même l'une de ses « chanteuses préférées ». Un modèle. « Elle a inspiré énormément d’artistes comme Lady Gaga ou encore Ariana Grande », nuance Mohammed, un jeune fan de 17 ans qui l’a découverte à 7 ans. « Elle a ouvert la voie à une nouvelle génération de chanteuses », renchérit Nathalie.

Des générations de tubes

Mais quand sont-ils devenus fans de la madone ? Il y a celles et ceux qui la suivent depuis la première heure. « En 1985, je suis tombé amoureux du morceau Into the Groove, se souvient Jean-Baptiste. C’était un son nouveau avec un bon beat et j’aimais me déhancher comme Madonna sur les pistes de danse ».

A l’époque, la chanteuse a déjà connu un premier succès avec Everybody, son premier single, sorti en 1982. Vient Like A Virgin qui la fait se hisser en pole position des charts américains en 1984 suivi de Material Girl quelques mois plus tard. A 26 ans, elle devient une icône de la pop.

Pour Fred, la révélation arrive en 1987 en voyant danser Madonna sur Who’s That Girl à la télévision. « Je découvre une femme sexy, forte, drôle, une show woman exceptionnelle ».

Le virage électro

Dans les années 1990, la star prend un nouveau virage électro qui déroute ses premiers fans mais attire un public rajeuni. « Je suis devenu fan de Madonna avec la chanson Frozen et l’album Ray of light (sorti en 1998), raconte Stéphane. J’avais 17 ans. C’était un son surprenant et innovant à l’époque. Les deux albums suivants Music et American life (sortis respectivement en 2000 et 2003) ne m’ont pas déçu. Et depuis, je n’ai jamais décroché avec notamment 13 concerts à mon actif ! ».

Une nouvelle génération de fans

En perpétuel renouvellement, la madone conquiert une nouvelle génération de fans dans les années 2000. Paul en fait parti. Il la découvre à 10 ans avec Hung Up, une reprise du célèbre Gimme ! Gimme ! Gimme ! (A Man After Midnight) du groupe suédois ABBA. Ce premier single fait un tabac à sa sortie tout comme l’album, Confession on a dancefloor, en 2005.

« Mon premier frisson musical moderne, se souvient le jeune homme. Chez moi on écoutait du classique ou de la chanson française. J’ai asséné à ma mère de m’acheter le single que je me suis empressé de passer en boucle sur mon nouveau baladeur CD. 20, 30 fois par jour ! », raconte celui qui prépare actuellement l’agrégation de mathématiques.

Une star engagée

« Quand j’étais petite, j’aimais chanter Like a virgin mes parents me disaient qu’il ne fallait pas que je chante ça », rigole Emmanuelle. Cette trentenaire loue le côté engagé de la star. Des prises de position qui valent à la chanteuse des appels au boycott, notamment lors de la guerre en Irak, à laquelle elle s’oppose en 2003. « Quand je l’ai vu au Stade de France en 2012 et qu’elle a osé afficher le montage qui comparait Marine le Pen à Hitler, on a tous crié de joie dans le stade, se remémore Emmanuelle. J’ai pensé : ça c’est Madonna »

Une icône gay et féministe

En soutenant la lutte contre le Sida dès le début de l’épidémie dans les années 1980, elle devient une icône gay. « Elle m’a aidé à découvrir, à vivre et à assumer mon homosexualité, explique Fred. Dans les années 1990 il n’était pas forcément évident pour un ado de se définir… Et j’ai su grâce à elle qu’être homo, ce n’était pas mal ».

Elle est aussi considérée comme une figure féministe. « Madonna m’a aidé à me libérer et à garder la tête haute », indique Perrine. Elle rappelle toujours que l’on peut être une femme et avoir le pouvoir. Ça me plaît ». « Même si je la trouve parfois vulgaire, il faut reconnaître qu’elle n’hésite pas à prendre des risques et qu’elle a l’air de se moquer de son âge. Je l’admire pour ça », renchérit Elise. « Même si c’est du marketing, j’aime le message positif qu’elle véhicule, explique Alexis. Etre soi-même, s’accepter… ».

Une figure tutélaire

Plus qu’une simple chanteuse, Madonna est devenue pour beaucoup de fans une figure familière. A la fois proche et lointaine, comme toutes les stars de légende. « Toutes ses chansons me rappellent un moment de ma vie », raconte Anthony, qui cite l’album Rebel Heart, sorti (en 2015) alors qu’il était « en pleine séparation » et l’a « accompagné ».

Pour Alexis, qui a eu l’occasion d’assister au Rebel Heart Tour, peu après l’attentat du Bataclan la même année, la chanteuse a aussi joué un rôle consolateur. « Le concert m’a marqué, il y avait l’ombre des attentats dessus, elle y a beaucoup fait référence », explique-t-il.

« Chacun de ses albums est une tranche de ma vie »

« Madonna, c’est ma vie, elle m’a accompagné et cela ne changera jamais », dit Jean-Baptiste. « Elle est comme une grande sœur, une amie, qui a traversé les décennies accompagnant mes joies et mes peines, témoigne Stéphane. Chacun de ses albums est une tranche de ma vie ». La reine de la pop a peut-être connu des difficultés ces dernières années. Mais le mythe Madonna n’est pas près de s’arrêter

>> A lire aussi : Madonna fête ses 60 ans: Scandales et provocations, retour sur la vie agitée de la Madone

>> A lire aussi : Madonna fête ses 60 ans: Comment a-t-elle marqué votre vie ?