QUIZ. «La rave fait-elle toujours rêver?»: Connaissez-vous vraiment la French Touch?

SERIE D'ETE Presque trente ans après l’émergence de la French Touch, l’électro française se porte toujours aussi bien, l’occasion de réviser ses classiques…

Anne Demoulin

— 

Les Daft Punk lors de la 59e cérémonie des Grammy Awards le 12 février 2017 à Los Angeles.
Les Daft Punk lors de la 59e cérémonie des Grammy Awards le 12 février 2017 à Los Angeles. — Matt Sayles/AP/SIPA
  • Trente ans après le second « Summer of Love », 20 Minutes part cet été à la rencontre des DJ et teufeurs d’hier et d’aujourd’hui pour savoir si la rave fait toujours rêver.
  • Une série d’articles à suivre chaque semaine sur 20minutes.fr.
  • Dans ce sixième épisode, on révise ses classiques French Touch avec un quiz qui vous emmènera sur les traces des légendes de l'électro française que sont Laurent Garnier, Motorbass, Etienne de Crecy et les incontournables Daft Punk. 

Si la house est née à Chicago, la techno à Détroit et l’acid house en Angleterre à la fin des années 1980, la French Touch a su replacer l’Hexagone sur la carte du son dans les années 1990. « We give a french touch to house» (« Nous apportons une touche française à la house »), pouvait-on déjà lire en 1991 sur le blouson d’Eric Morand, le cofondateur du label F-Com avec Laurent Garnier. Ce dernier, avec Jerome Pacman, Motorbass, Saint Germain, Etienne de Crecy, DJ Cam, Aphex Twin, Daft Punk, Air, Cassius, et tant d’autres, ont su, en mélangeant savamment la house au hip-hop, au funk et au rock dans leurs compositions électroniques, s’imposer sur la scène mondiale. Presque trente ans après l'émergence des raves en France, la French Touch a encore de beaux restes avec Justice, Breakbot, Rone, Superpoze, Petit Biscuit ou encore Fakear. Un bon prétexte pour réviser les classiques fondateurs du genre, à vous de buzzer ! 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots-clés :