VIDEO. Le réalisateur Spike Lee dévoile un inédit de Prince dans son nouveau film

MUSIQUE Le morceau est resté dans les tiroirs pendant plus de 30 ans...

20 Minutes avec agences

— 

Le réalisateur Spike Lee
Le réalisateur Spike Lee — WENN

Comment le réalisateur Spike Lee a-t-il réussi à obtenir un enregistrement rare du chanteur  Prince pour BlackKklansman ? Le générique de fin du nouveau film du réalisateur new-yorkais est en effet une version originale du standard de la musique noire, Mary Don’t You Weep, interprété par le Kid de Minneapolis.

« Je savais que j’avais besoin d’une chanson pour le générique de fin. J’étais devenu très ami avec Troy Carter (un des conseillers de la famille de Prince pour la gestion de son héritage). Je l’ai invité à une projection du film. Et à la fin, il m’a dit "Spike, j’ai la chanson". Il s’avère que c’était Mary Don’t You Weep, enregistrée sur une cassette audio dans les années 80 », a expliqué Spike Lee à Rolling Stone.

En salles le 22 août

Coup de chance ? Pas du tout, pense Spike Lee, convaincu que c’est un don de l’au-delà de son ami. « Prince voulait que j’ai cette chanson. Je me fiche de ce qu’on peut dire. (…) Cette cassette était au fond de son coffre-fort à Paisley Park. Et tout d’un coup, de nulle part, elle débarque ? Non, ce n’est pas un accident », a-t-il poursuivi. Cette version de Mary Don’t You Weep est connue des collectionneurs d’inédits de Prince, mais n’est jamais sortie officiellement.

Le morceau sera également sur l’album posthume Piano & a Microphone 1983, qui sort le 21 septembre. Quant à BlackKklansman, il sera en salle le 22 août et raconte l’histoire vraie d’un policier noir qui s’est infiltré dans le Ku Klux Klan, l’organisation suprémaciste blanche, dans les années 70.

>> A lire aussi : «BlacKkKlansman»: Qui est Ron Stallworth, le policier afro-américain qui a infiltré le Ku Klux Klan?