La fin est proche: Comment survivre à l'heure de l’effondrement du monde? Mode d'emploi

APOCOLLAPSE NOW (4/5) Comment fait-on sans supermarché, sans station-service et sans carte de crédit quand on a perdu notre lien direct avec la terre ? Suivez notre guide de survie non exhaustif…

Laure Beaudonnet

— 

Savez-vous faire du feu en pleine nature? Il va falloir vous y mettre...
Savez-vous faire du feu en pleine nature? Il va falloir vous y mettre... — Richard Gardner/Shutter/SIPA
  • La collapsologie est l’étude de l’effondrement de notre civilisation thermo-industrielle.
  • L’effondrement est « le processus à l’issue duquel les besoins de base ne sont plus fournis à une majorité de la population par des services encadrés par la loi ».
  • Dans ce quatrième épisode, on vous a concocté un guide de survie, au cas où. 

Oui c’est l’été, mais la fête est terminée. Cette année, on a voulu profiter de ce mois de détente pour se pencher sur la collapsologie, l’étude de l’effondrement de notre société thermo-industrielle. Pour ce quatrième épisode, on vous a concocté un guide de survie en temps d’effondrement. On a choisi le scénario d’une crise globale liée à une pénurie d’énergie, mais d’autres crises -financière, politique, catastrophe naturelle- pourraient mener à un collapse de notre civilisation.

9 août 2030. Les collapsologues avaient vu juste. La société s’effondre -ce n’est pas faute de vous avoir prévenus- et il est trop tard pour faire demi-tour. Plus la peine de vous acharner sur l’interrupteur du salon, la lumière ne s’allumera pas et vous pouvez remplacer les fusibles tant que vous voudrez, ça ne changera rien. Tous les appartements de la rue -et même de la ville- sont dans le même état que le vôtre : en ruine. Jeanine, la voisine du dessous, vous a apporté de l’eau de source (elle fait partie de cette génération qui n’a jamais cessé d’acheter des bouteilles en plastique et, si vous ne vous êtes jamais privé de la critiquer, cette fois, elle vous a sauvé la vie). Depuis que les stations d’épuration sont à l’arrêt, l’eau qui s’écoule du robinet a une couleur marron et impossible d’acheter quoi que ce soit dans les grandes surfaces. Elles ont été vidées.

Comment survivre sans supermarché, sans station-service et sans carte de crédit quand on n’a plus de lien direct avec la terre ? La question se pose. Pour vous aider en cas d’effondrement global, voici notre guide de survie non exhaustif.

Quittez la ville

Si vous voulez rester en vie, il n’y a pas cinquante solutions, quittez les grandes agglomérations le plus rapidement possible. Direction la campagne. « Tous ceux qui seront dans un rayon de 200 kilomètres des villes de plus de 400.000 habitants survivront avec beaucoup de difficultés, explique Alexandre Boisson, cofondateur de SOS Maires, qui pratique le lobbying citoyen. Si on commence à manquer d’énergie [ Total a annoncé un début de pénurie de pétrole pour 2020], les centrales d’épuration d’eau ne fonctionneront plus correctement, les produits de première nécessité ne seront plus acheminés faute de transports. Et comme on sait que la pénurie crée de la panique et de la violence -souvenez-vous des scènes d’émeutes pour les pots de Nutella-, au bout de trois jours, les grandes villes n’auront plus rien à manger. Les habitants les plus violents pilleront les réserves de ceux qui chercheront à s’enfuir. Ce sera le chaos. Prenez votre vélo et ne vous retournez pas (ou votre voiture, s’il vous reste un peu d’essence dans le réservoir).

Dernier petit conseil de sériphile : évitez de suivre l’exemple de June (alias Ofred) dans The Handmaid’s Tale, qui a tenté de fuir bien trop tard. Préparez vos valises aux premiers signes du chaos.

Ne restez pas seul

L’entraide est le mot d’ordre des spécialistes de l’effondrement. « En tant que collapsologue, il est difficile de ne pas s’engager dans des actions d’anticipation (…), se former à la récolte de plantes sauvages comestibles, tout en ayant la conviction que la coopération est la seule porte de sortie possible… », écrivent Pablo Servigne et Raphaël Stevens dans Comment tout peut s’effondrer. Rien à voir avec les survivalistes qui s’enterrent dans des bunkers, s’entraînent au tir à l’arc et imaginent le pire chez l’humain.

Seul, vous n’y arriverez pas. Il faut intégrer un « gang » pour affronter l’adversité et reconstituer un réseau affectif stable. Pourquoi pas une communauté autosuffisante en Bretagne ou dans la Vienne ? Seuls l’altruisme et la coopération vous aideront à survivre. L’association Humanum, le réseau d’entraide entre ruraux et citadins, permet de se faire connaître auprès des campagnes et de trouver un lieu d’hébergement en période de crise majeure. « L’idée est d’aider à la résilience et à l’accueil d’un maximum de personnes », pointe Alexandre Boisson.

Apprenez à travailler la terre

Finis les supermarchés, les produits transformés, la junk food (du coup, les photos Instagram de vos plats, on oublie aussi)… Pour survivre, il va falloir cultiver soi-même, retrouver un lien direct avec la terre. Vous pourriez commencer par faire un tour à la ferme du Bec Hellouin, un exemple de réussite en matière de permaculture. Comprendre : une pratique agricole respectueuse de la nature, non mécanisée, qui place l’humain au cœur de sa philosophie. La permaculture permet d’optimiser le rendement et la production agricoles, en recréant des écosystèmes et des équilibres naturels. Si vous voulez manger autre chose que du sable, vous savez ce qu’il vous reste à faire…

Nota Bene : La notion d’effondrement conserve « la possibilité de penser un avenir qui ne soit pas totalement maîtrisé », écrivent Pablo Servigne et Raphaël Stevens. En temps d’incertitude, il n’y a pas un modèle à appliquer. Seule l’intuition compte. Mettez l’accent sur l’environnement social. Et bonne chance, surtout !

>> La fin est proche, Episode 1: Qu'est-ce que la collapsologie, la «science» qui prédit l’effondrement du monde?

>> La fin est proche, épisode 2: «Comment faire pour que toute l’humanité n’y passe pas, ça me préoccupe beaucoup»

>> La fin est proche, épisode 3: Tous zadistes ou tous morts? Trois scénarios de l’effondrement du monde