Des mannequins portent plainte contre des agences pour les avoir forcés à perdre du poids

JUSTICE Les agences sont accusées d’avoir poussé les mannequins à perdre du poids, à faire de la chirurgie esthétique et, parfois, à quitter leur petit copain…

L.B.

— 

Défilé d'un mannequin pour France Elite Model (Illustration).
Défilé d'un mannequin pour France Elite Model (Illustration). — GHNASSIA ANTHONY/SIPA

Plusieurs mannequins ont porté plainte contre des grosses agences américaines. Selon le Daily Mail , Wilhelmina, Next, Major, Elite, MC2 Models, et Click sont concernées. Elles sont accusées d’avoir forcé des mannequins à vivre dans des mauvaises conditions -huit personnes dans un appartement de deux chambres à 1.850 dollars par mois- et de les avoir poussés à perdre du poids, à faire du sport et, pour certains, de la chirurgie esthétique.

Des dizaines de milliers de dollars de compensation

La plainte groupée, que le Daily Mail a consultée, contient plusieurs témoignages. Les models racontent que, plusieurs fois par semaine, elles étaient convoquées dans les bureaux de leur agence où elles étaient pesées, mesurées, et « inspectées ». Eleni Tzimas, en contrat chez Elite Models durant sept ans, jusqu’en 2005, explique que les mannequins étaient photographiés plusieurs fois par an pour vérifier que leur silhouette correspondaient aux normes du métier.

Elles étaient invitées à dîner avec des personnalités -comme Donald Trump- pour booster leur carrière… Les agences prenaient la main sur leur vie privée, suggérant à certaines de quitter leur petit ami pour se mettre en couple avec une célébrité. Les mannequins demandent aujourd’hui des dizaines de milliers de dollars de compensation financière.

>> A lire aussi : Un ancien mannequin dénonce la dictature des podiums