Christine and the Queens: Accusée de plagiat, la chanteuse s'estime victime de sexisme

POLEMIQUE Un internaute a reconnu les samples gratuits d’un logiciel utilisé par la chanteuse pour composer son tube Damn dis-moi…

20 minutes avec agence

— 

La chanteuse Chris a répondu aux accusations de plagiat.
La chanteuse Chris a répondu aux accusations de plagiat. — BENAROCH/NIVIERE/SIPA

Après la sortie de son nouveau titre Damn dis-moi, Chris est accusée de ​plagiat. Certains internautes reprochent à la chanteuse de s’être inspirée de samples issus de Logic Pro, le logiciel professionnel de création musicale d' Apple.

Répondant à ses détracteurs, l’ancienne leader de Christine and the Queens a nié les accusations, rappelant que la pratique était courante dans le rap. « On se permet de douter que je puisse être auteur et producteur parce que je suis une femme », a-t-elle déclaré à L'Obs ce samedi.

Une vidéo accuse la chanteuse

Dans une vidéo intitulée « Comment Christine and the Queens compose », un internaute dénonce ces similitudes et accuse la chanteuse de manquer d'imagination.

De son côté, l’artiste de 30 ans se défend de tout plagiat. Chris reconnaît avoir travaillé sur un sample libre de droits, à l’instar de certains rappeurs. « Je n’ai pas plagié une chanson, ce que j’ai pris est libre de droits », a-t-elle déclaré. « 95 % des raps d’aujourd’hui empruntent des chansons connues. »

« Une technique de création comme une autre »

« J’ai samplé une boucle libre de droits, sur laquelle j’ai ajouté des paroles, la mélodie de chant, les arrangements. C’est une technique de création comme une autre », a poursuivi la jeune femme. « Quand Gainsbourg empruntait des mélodies à Chopin, est-ce que c’était du plagiat ? »

Elle a assuré qu’elle n’avait rien à voir avec le retrait de la vidéo qui l’accuse. « Je n’ai pas demandé qu’elle soit retirée, j’aurais pu la laisser sans souci », a assuré la chanteuse.

>> A lire aussi : De Christine and The Queens à Chris, entre le féminin et le masculin... histoire d'une mue

>> A lire aussi : Quand Kylie Jenner et Travis Scott se prennent pour Serge Gainsbourg et Jane Birkin