Facebook: Un Christ dénudé de Rubens censuré, la réponse hilarante des Belges en vidéo

RESEAUX SOCIAUX Après La Liberté guidant le peuple et L’origine du monde, c’est au tour du tableau La descente de Croix de se voir censuré pour cause de nudité…

20 Minutes avec agence

— 

L'office de tourisme de Flandre a tourné en dérision la nouvelle censure d'un tableau par Facebook.
L'office de tourisme de Flandre a tourné en dérision la nouvelle censure d'un tableau par Facebook. — Capture d'écran Youtube/VISITFLANDERS

Facebook a récemment censuré La descente de Croix, tableau du célèbre peintre flamand Rubens représentant un Christ dénudé. L’œuvre avait été mise en avant par la Maison Rubens d’Anvers ( Belgique) dans le cadre d’une action de promotion du tourisme en Flandre.

Pour protester contre ce nouvel acte de censure, l’office du tourisme de Flandre a réalisé une vidéo tournant en dérision la politique du réseau social vis-à-vis de la nudité dans l’art, rapporte Le Figaro ce vendredi 27 juillet.

Des peintures « indécentes pour vos yeux »

Dans une vidéo parodique, on peut ainsi voir des agents du FBI (pour « Facebook Intelligence »), dont la mission est d’interpeller les amateurs des peintures flamandes. « Ces peintures sont indécentes pour vos yeux », assurent-ils en cachant les yeux des visiteurs.

L’office du tourisme et d’autres musées d’art flamand ont également adressé une lettre ouverte à Mark Zuckerberg, fondateur du site californien. « Indécent. C’est ainsi que sont considérés les seins, les fesses et les chérubins de Peter Paul Rubens. Pas par nous, mais par vous », dénoncent les signataires. « Malheureusement, la promotion de notre patrimoine culturel unique n’est aujourd’hui pas possible sur le réseau social le plus populaire ».

Un énième scandale

La politique du réseau social vis-à-vis de la nudité, notamment dans l’art, est à l’origine de polémiques régulières. Avant La descente de Croix, d’autres tableaux fameux ont fait l’objet d’une censure, dont La Liberté guidant le peuple de Delacroix, ou encore L’origine du monde de Courbet.

Facebook a expliqué à plusieurs reprises qu’il autorisait la nudité dans les peintures, sculptures et autres œuvres d’art, dans le cadre d’une manifestation, pour sensibiliser à une cause, ou encore « pour raisons pédagogiques ou médicales » rappelle Le Figaro. Les photos liées à l’allaitement ou à une mastectomie sont également tolérées.

>> A lire aussi : Zuckerberg tente d'expliquer pourquoi Facebook ne censure pas le négationnisme

>> A lire aussi : Facebook: Les règles secrètes de modération dévoilées