Le rappeur Médine réagit à un potentiel projet d'attentat terroriste contre lui

TERRORISME Trois suspects du groupuscule d’ultradroite «Actions des forces opérationnelles» (AFO) auraient projeté d'assassiner le rappeur...

C.W. et T.C.

— 

Le rappeur Médine en concert à la Cigale.
Le rappeur Médine en concert à la Cigale. — SADAKA EDMOND/SIPA

Après la polémique, les menaces de mort ? Médine, au cœur d’une vive polémique en juin dernier, à la suite de l’annonce de plusieurs concerts au Bataclan, a décidé de prendre la nouvelle avec humour sur Twitter.

« Quelqu’un aurait le code gilet par balle de GTA parce que ça devient chaud ? », écrit le rappeur en référence au jeu vidéo mettant en scène des gangsters, GTA.

Plusieurs projets d’assassinats

Selon LCI, trois suspects interpellés lundi projetaient notamment un attentat contre Médine. Comme le rapporte le site, tous trois feraient partie du  groupuscule d’ultradroite « Actions des forces opérationnelles » (AFO), dont dix personnes soupçonnées de projeter des actions violentes contre des musulmans, avaient été arrêtées il y a quelques semaines. Contactée par 20 Minutes, une source proche de l’enquête dément toutefois l’existence d’un tel projet envers le rappeur.

Les suspects auraient été mis en garde à vue dans le cadre de cette même enquête. Comme l’explique LCI, les membres du groupuscule d’ultradroite auraient également projeté d’assassiner l’islamiste algérien Djamel Beghal à sa sortie de prison.