Coupe du monde 2018: Avec Instagram, «les Bleus font de la com' institutionnelle, tout est maîtrisé»

INTERVIEW Laurence Allard, maître de conférences en sciences de la communication à l’université Lille-3, décrypte pour « 20 Minutes » le renversement (ou pas) du rôle de journaliste…

Propos recueillis par Laure Beaudonnet

— 

Paul Pogba et la Coupe du monde
Paul Pogba et la Coupe du monde — Twitter
  • La vidéo du discours d’Emmanuel Macron dans les vestiaires a été partagée par le compte Instagram de Steve Mandanda.
  • Les joueurs se mettent en scène grâce aux réseaux sociaux.
  • Quel est le rôle du journaliste quand toutes les informations sont diffusées par les joueurs eux-mêmes ?

A quoi servent les journalistes ? L’un de nos envoyés spéciaux en Russie s’est sérieusement posé la question en épluchant les comptes Instagram des Bleus pendant la Coupe du monde de football. Quand ce n’est pas Steve Mandanda qui partage la vidéo du discours d’Emmanuel Macron dans les vestiaires, c’est Paul Pogba qui balance les images de l’ambiance d’après-match avec le dab du président.  L’équipe de France n’a besoin de personne pour communiquer et surtout pas de la presse, apparemment. Instagram est-il peu à peu en train de ringardiser le métier de journaliste ? Laurence Allard, maître de conférences en sciences de la communication à l’université Lille-3, décrypte pour 20 Minutes ce bouleversement du rôle de journaliste.

Les joueurs de l’équipe de France sont-ils en train de prouver que les journalistes ne servent plus à rien ?

L’utilisation d’Instagram n’est pas propre aux joueurs de football. L’un des usages d’Internet, depuis ses débuts, est de permettre de s’automédiatiser. Au début d’Internet, il y avait les forums, aujourd’hui, Instagram, Twitter… Les stars, dont les joueurs font partie, utilisent les réseaux sociaux pour communiquer mais ça reste de la communication institutionnelle.

Les réseaux sociaux nous laissent-ils accéder à la part intime des joueurs ?

Il est intéressant de voir comment une organisation comme l’équipe de France va utiliser le réseau social pour mettre en avant le collectif et, en parallèle, les joueurs vont se mettre en scène eux-mêmes, en famille, ou partager des blagues entre joueurs. Tout cela est bien codé et pensé. Ce qui paraît individualisé est en fait extrêmement contrôlé. Ensuite, il est intéressant de regarder les comptes de fans qui donnent à voir une autre intimité.

En quoi Instagram fait-il évoluer le rôle du journaliste ?

L’information passe par tous les moyens. Pendant les attentats, par exemple, une grande partie de la médiatisation se fait dans un premier temps par l’intermédiaire des témoins. Les journalistes doivent faire un travail de recoupement. Ca peut arranger un président comme Emmanuel Macron de relayer sa voix en passant par les Bleus et en se débarrassant du cinquième pouvoir.

Ce type de communication renforce-t-il plutôt le rôle du journaliste ?

Le journaliste doit faire le deuil de l’idée qu’il est la seule voie de médiatisation. Il doit se concentrer sur l’enquête, le recoupement des informations. L’enquête, ce n’est pas relayer les tweets de Donald Trump. Finalement, lil récupère son rôle historique. Instagram permet de revenir aux fondamentaux de la profession et de distinguer la com' de l’information.

>> A lire aussi : Embrassades, dab, discours... Emmanuel Macron en fait-il trop pour célébrer la victoire?