VIDEO. «Mohammed je t’aime»: Le clip choc sur l’homosexualité dans les cités

MUSIQUE Le clip est sorti la semaine dernière...

V. M.

— 

Clip «Mohammed je t'aime». Capture d'écran
Clip «Mohammed je t'aime». Capture d'écran — YOUTUBE

Le duo Gargäntua, composé de Jan et Théo, s’attaque au tabou de l’homosexualité dans les cités avec son clip choc Mohammed je t’aime, sorti la semaine dernière. Repéré par Têtu qui a interviewé le groupe, le texte est fort : « Mohammed je t’aime, j’aurais aimé ne pas t’aimer comme je t’aime. (…) Sur tous les murs de la cité j’écrirai en lettres de sang : ton nom est le mien. » L’histoire se déroule sur un fond électro assez corrosif.

Deux hommes s’aiment secrètement dans une cité. Mais lorsqu’ils sont découverts, c'est le cauchemar. Lors du passage à tabac, Mohammed détourne le regard, impuissant. « J’espère qu’un jour on se retrouvera main dans la main, moi dans tes bras, toi dans les miens. » Le clip se termine sur une scène violente d’immolation par le feu.