«The Voice Kids»: Nouvelle règle, nouveaux coachs... On a vu la prochaine saison

TELEVISION Ce mercredi matin, un aperçu de la saison 5 du télécrochet de TF1 réservé aux enfants a été présenté à la presse…

Fabien Randanne

— 

Soprano, Amel Bent, Patrick Fiori et Jenifer; coachs de «The Voice Kids» saison 5.
Soprano, Amel Bent, Patrick Fiori et Jenifer; coachs de «The Voice Kids» saison 5. — Fifou / Bureau 233 / TF1
  • La saison 5 de « The Voice Kids » sera diffusée d’ici à la fin de l’année sur TF1.
  • Amel Bent et Soprano sont les nouveaux coachs du programme. Ils officient aux côtés de Patrick Fiori et Jenifer.
  • Une nouvelle règle fait apparition : les coachs pourront repêcher l’un des jeunes talents éliminés en demi-finale.

Ils sont venus au bon moment avec leurs pains et leurs croissants (oui, ils sont arrivés avec des corbeilles de viennoiserie). Amel Bent, Soprano, Jenifer et Patrick Fiori étaient ce mercredi matin les amis du petit déjeuner des journalistes qui ont découvert, entre deux bouchées de gâteau, les premières images de la saison 5 de The Voice Kids. L’émission n’arrivera pas à l’antenne sur TF1 avant la rentrée mais voici en avant-première, une idée de ce qui vous attend.

  • Amel Bent et Soprano, les nouveaux coachs vraiment super sympas

Le pré-générique n’est que compliments, éloges et bienveillance. On y entend ainsi que « Soprano est le mec le plus gentil de la planète » ou que Jenifer et Amel Bent sont de super alliées. Les coachs de cette saison 5 se connaissent bien. Ils font partie de la troupe des Enfoirés, voire, ont bossé ensemble ( Soprano et Patrick Fiori ont chanté en duo), ce qui crée des liens. Mais rassurez-vous, les bitchages entre amis et les guéguerres pour récupérer un talent - un classique de l’émission – pimenteront la partie. On verra même Jenifer aller chercher en coulisses la famille de son coup de coeur pour faire pencher la balance en sa faveur. Malgré tout, les enfants semblent avoir un clair chouchou : « Ils veulent tous aller avec Soprano », a soufflé Amel Bent en rigolant. Le fait que les coachs soient quatre - et non trois contrairement aux saison précédentes – sembler donner une meilleure dynamique au programme.

  • Des choix musicaux audacieux

Une fan de Bob Marley qui cartonne tout avec sa reprise de Redemption Song. Un petit gaillard qui maîtrise At Last d’Etta James à la perfection. Un ado en short qui s’accompagne à la guitare sur Johnny B. Goode. Le petit aperçu des talents en lice auxquels les journalistes ont eu droit ce mercredi démontre que la culture musicale n’attend pas le nombre des années. Même si, en off, on nous glisse que l’on verra aussi plein d’autres pitchounes reprendre des tubes plus récents, il est réconfortant d’entendre autre chose que du Bigflo & Oli (non pas que l’on ait quelque chose contre eux, mais bon). Et même avec une incontournable des télécrochets telle que Je suis malade, l’émotion ressentie est intacte. On oublie l’étrangeté d’entendre un bout de chou encore en âge de jouer à la poupée chanter « Je ne fume plus… » et on laisse couler une larmichette* à l’image des coachs qui, eux, sont à un niveau lacrymal proche de la Féerie des eaux.
(* L’auteur de ces lignes a vécu une épiphanie : il est possible d’être allergique aux Kids United et d’être ému par un enfant chanteur.)

  • Une nouvelle règle

Avec cette saison 5 de The Voice Kids, il n’y a pas que le nombre de coachs qui augmente. Il devrait y avoir également davantage d’épisodes que l’an passé, soit plus de sept, même si cela reste à confirmer. Il y aura aussi plus de finalistes, grâce à une nouvelle règle. En demi finale, chaque coach fera s’affronter les candidats de son équipe en trio et n’en sauvera qu’un. Les autres coachs auront alors la possibilité de buzzer pour repêcher l’un des deux talents en herbes éliminés. Ce qui veut dire qu’en finale, Amel Bent, Jenifer, Soprano et Patrick Fiori auront chacun deux talents dans leur équipe (leur protégé et le repêché). La victoire sera donc particulièrement disputée.