VIDEO. «Captain Spirit»: Un petit jeu vidéo gratuit mais de grosses émotions

JEU VIDEO «Captain Spirit» est un avant-goût de «Life is Strange 2» prévu en septembre, mais aussi une aventure (extra)ordinaire... 

Vincent Julé

— 

«Captain Spirit», l'aventure (extra)ordinaire d'un enfant de 10 ans
«Captain Spirit», l'aventure (extra)ordinaire d'un enfant de 10 ans — 2018 Square Enix Ltd.

Après le succès de Life is strange en 2015, tout le monde attendait sa suite, dont le premier épisode est prévu pour le 27 septembre. Et tout le monde attendait les premières infos et images lors de l'E3. Sauf qu’à la surprise générale, le studio français Dontnod et son éditeur Square Enix n’ont pas dévoilé Life is strange 2, mais Captain Spirit, un spin-off. Ah. Si la série avait déjà eu le droit à un prequel en bonne et due forme avec Before the storm, Captain Spirit est présenté comme un prologue à Life is strange 2, une mise en bouche courte et gratuite, disponible depuis lundi sur PS4, Xbox One et PC.

L’imagination au pouvoir et au quotidien

Mais ne vous y trompez pas, Captain Spirit n’est pas une simple démo, mais un vrai jeu, et pour reprendre son titre complet, une « aventure extraordinaire ». Après avoir posé son décor de forêt enneigé, sa maison en bois, sa chambre en bazar, le jeu vous met dans la peau de Chris, 10 ans. Il est souvent seul, mais déborde d’imagination et se prend pour un super-héros. Votre première décision, et interaction, est de l’aider à confectionner son costume. Vous pourrez ensuite partir à l’aventure, pour une chasse au trésor dans le jardin ou un combat contre un super vilain, en fait un bonhomme de neige. Ou encore de déblayer l’entrée, découvrir les BD de votre mère disparue, vous engueuler avec votre père triste et alcoolique. Oh.

En toute liberté et toute simplicité

A l’instar de jeux narratifs comme What Remains of Edith Finch, Detroit: Become Human et déjà Life is strange, il ne s’agit pas ici de gagner ou de sauver le monde, mais de découvrir un monde, un quotidien, une histoire. Une histoire que le joueur peut se raconter en toute liberté et toute simplicité, sur à peu près deux heures, au gré de ses envies, de ses choix, de ses errances aussi. N’hésitez pas à glander au son de Sufjan Stevens. Et comme « la vie est étrange », le jeu pose la question de la réalité de super-pouvoirs de Captain Spirit, et donc de Chris, jusqu’à un final très « émotionnant ». Vous ne pouvez pas perdre, mais vous pouvez pleurer.

Mots-clés :